Mercedes dans le coup

  • A
  • A
Mercedes dans le coup
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - Rosberg a signé le meilleur temps de la 2e séance d'essais à Bahreïn. Schumi est 3e.

F1 - Rosberg a signé le meilleur temps de la 2e séance d'essais à Bahreïn. Schumi est 3e. Brawn GP a encore de beaux restes ! Certes l'écurie chère à Ross Brawn, désormais estampillée Mercedes et incarnée par Michael Schumacher et Nico Rosberg, n'a plus grand-chose à voir avec ce qu'elle était lorsqu'elle décrocha en 2009 les deux titres mondiaux, mais la maîtrise technique et technologique, elle, reste indiscutable. Si les bolides du constructeur allemand avaient déjà eu fière allure lors des essais de pré-saison, le coup d'envoi officiel du championnat 2010, vendredi, lors des premiers et deuxièmes essais libres du Grand Prix de Bahreïn, n'a fait que confirmer la tendance. Très vite portées aux avant-postes cet après-midi en seconde instance, les deux Mercedes ont si bien figuré qu'elles se sont établies en tête et en troisième position à l'issue de l'exercice sous la houlette de Nico Rosberg (1'55"409) et de Michael Schumacher (1'55"903). Ce, avec moins de cinq dixièmes d'intervalle et sous un seuil de 1'56 que la McLaren de Lewis Hamilton seule s'est par ailleurs révélée capable de franchir (1'55"854) – Jenson Button, l'autre représentant de l'écurie 100% britannique, étant du reste le dernier pilote à avoir pris moins d'une seconde dans la vue (1'56"076). Les nouvelles écuries loin derrière Cette démonstration de force des Flèches d'argent apparaît d'autant plus probante que Nico Rosberg et Michael Schumacher ont évolué de bout en bout avec les mêmes spécifications – signe que la bataille devrait faire rage cette saison au sein même du clan Mercedes. Un témoignage de maturité unique en ce tout début de saison, comme en attestent les nombreux tâtonnements de la concurrence perçus à cette occasion. A commencer par ceux d'une Scuderia Ferrari pourtant convaincante lors de la première séance libre, mais qui n'a pas hésité à poursuivre ses tests pneumatiques en attribuant des gommes différentes à Felipe Massa et Fernando Alonso, septième (à 1"146) et neuvième (à 1"731) au final ce vendredi après-midi. Entre les deux chevaux cabrés, relégué à 1"341 de Nico Rosberg, Vitaly Petrov s'est toutes proportions gardées chargé de démontrer que la Renault pouvait être compétitive, comme l'avait laissé entendre dans la matinée un Robert Kubica crédité du troisième chrono derrière la Force India d'Adrian Sutil et la F10 de Fernando Alonso. Une sortie encourageante du rookie russe qui aura sans doute fait des envieux. Loin derrière, avec un passif compris entre cinq et neuf secondes, les nouveaux teams Lotus et Virgin, comme Toro Rosso, ont tout simplement semblé indignes de la F1. Cela sans parler de la triste écurie Hispania, qui a vu vendredi sa monoplace accomplir ses premières boucles officielles, à travers la prestation d'un Bruno Senna repoussé à plus de 13 secondes du chrono référence. Le tout avec en guise de bouquet final la perte d'un écrou de roue censé être indéboulonnable. Le Grand Prix de Barheïn est à suivre en direct et en intégralité sur Europe 1 dimanche à partir de 13 heures.