Menezes remplace Dunga

  • A
  • A
Menezes remplace Dunga
@ Reuters
Partagez sur :

FOOT - Mano Menezes a accepté de devenir le nouveau sélectionneur du Brésil.

FOOT - Mano Menezes a accepté de devenir le nouveau sélectionneur du Brésil. La pression va être folle. Mano Menezes a pourtant donné son accord pour diriger le projet proposé par la Fédération brésilienne jusqu'à la Coupe du monde 2014. "Pour l'ensemble du Brésil, j'annonce que j'ai officiellement accepté la proposition", a-t-il confirmé lors d'une conférence de presse. La difficulté paraît gigantesque car il convient de gagner en jouant bien. Pour ne rien arranger, Mano Menezes n'était pas le premier choix de Ricardo Texeira, le président de la Fédération brésilienne (CBF) qui avait initialement songé à Muricy Ramalho qui n'a finalement pas été libéré par son club de Fluminense. Face à l'urgence de la situation, la Fédération s'est tournée vers l'entraîneur des Corinthians. Une urgence car dès lundi à 16 heures, Menezes va tenir sa première conférence de presse afin d'annoncer la liste des joueurs retenus pour affronter les Etats-Unis le 10 août prochain. Pro, entier et bouillant Une première liste dressée rapidement mais qui va marquer le début d'un nouveau projet. Dunga, son prédécesseur, a été critiqué pendant de longs mois pour le jeu déployé par la sélection auriverde, tenante du titre de la Copa America et qui s'est baladée lors des qualifications pour le Mondial 2010. Menezes n'est cependant pas réputé pour le jeu attrayant de ses équipes. En revanche, son professionnalisme a souvent été mis en avant et son CV n'est pas une multiplication d'équipes, ce qui n'est pas si fréquent au Brésil. Il va au bout de ses contrats et possède plusieurs titres à son actif, le dernier acquis avec les Corinthians (championnat de Sao Paulo et Coupe du Brésil). Menezes est connu pour tirer la quintessence de ses effectifs. Féru de préparation physique, il ne laisse rien au hasard et adore réserver des surprises tactiques à ses adversaires. Toujours bouillant sur son banc, il replace sans cesse ses joueurs. Cette fois, il aura à sa disposition un réservoir quasiment infini. Et l'unique objectif de mener le Brésil à la victoire en 2014.