Ménez: "Ne pas se prendre la tête"

  • A
  • A
Ménez: "Ne pas se prendre la tête"
Partagez sur :

Si la déception prédomine logiquement dans les rangs parisiens à l'issue d'une première journée marquée par une défaite à domicile face à Lorient (0-1), Jérémy Ménez avoue lui que ce revers va peut-être "faire du bien. Parce qu'à force de trop parler..." Retrouvez également les réactions de Clément Chantôme, Blaise Matuidi, Antoine Kombouaré et du buteur lorientais Julien Quercia.

Si la déception prédomine logiquement dans les rangs parisiens à l'issue d'une première journée marquée par une défaite à domicile face à Lorient (0-1), Jérémy Ménez avoue lui que ce revers va peut-être "faire du bien. Parce qu'à force de trop parler..." Retrouvez également les réactions de Clément Chantôme, Blaise Matuidi, Antoine Kombouaré et du buteur lorientais Julien Quercia. Jérémy Ménez (PSG) "On est tous déçus. Comme certains autres joueurs, je ne suis pas encore au top physiquement. Et ça s'est bien vu ce soir, on a eu quelques difficultés. Maintenant, il ne faut pas se prendre la tête. On est conscients de nos qualités. Et puis ça va peut-être nous faire du bien, parce qu'à force de trop parler... On sait qu'il faut être concentrés sur notre jeu et qu'il va falloir une belle réaction la semaine prochaine à Rennes. La pression est énorme mais on sait de quoi on est capables, on est habitués. Maintenant il faut travailler, tranquillement et sereinement." Blaise Matuidi (PSG) "On est très déçus, parce que c'était notre première au Parc et qu'il y avait une grosse attente. Et puis on a toujours besoin de gagner pour la confiance. On a eu une première mi-temps très difficile où on n'a pas joué libérés, mais on est aussi tombés sur une équipe de Lorient bien regroupée, qui a su jouer les contres. Après on a su réagir et il faut s'appuyer sur notre deuxième mi-temps, qui a été plutôt pas mal. On doit continuer à travailler pour que la mayonnaise prenne. Maintenant il ne faut pas dramatiser et espérer des jours meilleurs. Il y a un match à Rennes qui arrive très vite, il va falloir essayer de gommer certaines erreurs." Clément Chantôme (PSG) "C'est sûr que ce n'est pas un bon début. Maintenant il ne faut pas s'inquiéter non plus, ça reste le premier match. Il va falloir travailler pour réagir dès la semaine prochaine. Il y a peut-être eu aussi un peu de crispation et de nervosité pour ceux qui ne connaissaient pas le Parc. Ça peut être difficile à appréhender. Sinon je pense que pour l'instant, on est plus une somme d'individualités qu'un collectif. Il faut travailler pour peaufiner ça et essayer de jouer en équipe, car ce n'est pas ce qu'on a fait ce soir. On gardait la balle peut-être un peu trop longtemps, et on était trop bas. Après, on sait qu'on est entrés dans une nouvelle ère et qu'il y aura beaucoup plus d'attente. Mais on n'a pas peur de ça. Comme toute le groupe, je suis optimiste. On veut montrer qu'on peut faire de grandes choses." Antoine Kombouaré (PSG) "J'ai été très déçu par la première mi-temps, surtout les 30 premières minutes où on est passés à côté. On a été pressés, on n'a pas osé et puis on a eu beaucoup de soucis défensivement, ce qui a mis cette équipe de Lorient en confiance et ils ont marqué de manière logique. Dès le début, j'ai senti de la crispation. Mamadou (Sakho) a fait une première mi-temps comme je ne l'avais jamais vu en faire, Guillaume (Hoarau) a aussi raté sa première période,... Et quand vous ratez des choses, vous perdez confiance. Maintenant ce n'est pas la meilleure façon de démarrer, mais il reste 37 journées. Il faut qu'on reparte de l'avant le plus vite possible, avec du travail et un mental de costauds. Mais il faut du temps pour créer une équipe et créer une complémentarité." Julien Quercia (Lorient) "C'est une grosse satisfaction ce soir, on est vraiment contents. Ça fait toujours plaisir de commencer comme ça et on espère que ça va continuer. Après, on savait que ça allait être un match particulier vu l'équipe que le PSG a cette saison, et on était vraiment motivés pour faire un super match. On a été très bons pendant 30 minutes et après ça a été plus difficile, on l'a plutôt joué au combat. Ils ont eu plus souvent le ballon et la maîtrise du jeu, même si on a eu d'autres occasions et qu'on aurait pu marquer un ou deux buts de plus. Maintenant il faut laisser aux Parisiens le temps de se rôder, et je pense qu'il fallait mieux les jouer maintenant."