Ménez, le diamant romain

  • A
  • A
Ménez, le diamant romain
Partagez sur :

Décisif le week-end dernier contre l'Udinese, Jérémy Menez est devenu, ces dernières semaines, indispensable à l'AS Roma. S'il n'a pas retenu l'attention de Laurent Blanc pour le match de Wembley, l'attaquant français fait l'unanimité dans l'équipe de Claudio Ranieri en net regain de forme. Il aura l'occasion de le montrer une nouvelle fois, mardi soir face au Bayern Munich, lors d'une rencontre capitale pour la Roma en Ligue des Champions.

Décisif le week-end dernier contre l'Udinese, Jérémy Menez est devenu, ces dernières semaines, indispensable à l'AS Roma. S'il n'a pas retenu l'attention de Laurent Blanc pour le match de Wembley, l'attaquant français fait l'unanimité dans l'équipe de Claudio Ranieri en net regain de forme. Il aura l'occasion de le montrer une nouvelle fois, mardi soir face au Bayern Munich, lors d'une rencontre capitale pour la Roma en Ligue des Champions. Sa non-sélection en équipe de France pour le match en Angleterre ne lui a pas coupé les ailes. S'il avait regretté la semaine passée être le seul à avoir fait "les frais" de la défaite des Bleus contre la Biélorussie au moment de l'annonce des 22 Bleus pour Wembley, Jérémy Ménez a illuminé la pelouse du stade olympique, samedi, lors de la victoire de la Roma sur Udinese (2-0) en Serie A. Auteur d'un but somptueux et d'une passe décisive pour Marco Borriello, le Francilien, sorti peu après l'heure de jeu sous les acclamations, a confirmé qu'il était actuellement l'homme en forme de son équipe, cinquième du championnat italien après en avoir exploré les bas fonds en début de saison. Dans la foulée de sa belle performance, Ménez a d'ailleurs déclaré à la presse qu'il espérait que Laurent Blanc avait vu son but, il est vrai magnifique. Suite à un contrôle de la poitrine, le Romain a enchaîné deux dribbles avant d'envelopper une frappe imparable. S'il s'est défendu d'avoir comparé sa merveille à ce qu'était capable de réaliser Zinedine Zidane du temps où celui-ci était encore joueur - ce que la Gazzetta dello Sport avait rapporté - l'ancien Sochalien a tout de même reçu les félicitations de son entraîneur Claudio Ranieri qui a qualifié son n°94 de "diamant". Ranieri: "Il a le potentiel d'un champion" Il est vrai que le Français brille à nouveau depuis plusieurs semaines. Son premier but de la saison en championnat est venu récompenser ses efforts, lui qui fut déjà excellent contre la Fiorentina mercredi dernier. "Menez s'exprime bien à n'importe quel poste et il n'est pas fragile physiquement, a poursuivi son coach devant les micros. Il a le potentiel d'un champion, il fait de grands progrès." Une progression que le joueur explique par un environnement favorable. "Je suis heureux, je me sens libre, Rome c'est chez moi. Je joue dans une grande équipe, je dois encore m'améliorer." Adulé par les tifosi, Ménez sera très attendu mardi soir quand la Roma accueillera le Bayern Munich dans le cadre de l'avant-dernière journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. Un match capital pour les Italiens qui, bien qu'ils comptent trois longueurs d'avance sur Bâle et Cluj, n'ont pas encore validé leur ticket pour les huitièmes de finale. Face à des Allemands qui les avaient battus (2-0) au match aller en Bavière, sur deux réalisations concédées dans le dernier quart d'heure, les Romains devront obtenir au moins un point pour rester en position favorable avant de se rendre à Cluj quinze jours plus tard. L'occasion pour Ménez de se faire encore remarquer, et si possible par Laurent Blanc aussi.