Menchov s'habille en rose

  • A
  • A
Menchov s'habille en rose
Partagez sur :

Denis Menchov a réalisé un véritable coup de force, jeudi, lors du contre-la-montre entre Sestri Levante et Romaggiore. Lors de cette 12e étape du Giro, le Russe s'est imposé en devançant Leipheimer et Garzelli mais s'est surtout emparé du maillot rose de leader aux dépens de Di Luca.

Denis Menchov a réalisé un véritable coup de force, jeudi, lors du contre-la-montre entre Sestri Levante et Romaggiore. Lors de cette 12e étape du Giro, le Russe s'est imposé en devançant Leipheimer et Garzelli mais s'est surtout emparé du maillot rose de leader aux dépens de Di Luca.Ce premier grand rendez-vous du Giro du centenaire avait pour cadre la côte méditerranéenne, au sud de Gênes. Le parcours emprunté par les coureurs, long de 60 kilomètres entre Sestri Levante et Riomaggiore, était propice aux grimpeurs plus qu'aux rouleurs, il a souri à Denis Menchov, qui a bouclé la distance en 1h34'29". Ce coup de force du coureur de la formation Rabobank, déjà vainqueur d'une étape la semaine dernière à l'Alpe di Siusi, lui permet de s'emparer du maillot rose de leader, Danilo Di Luca étant désormais repoussé à 34".Après le passage des meilleurs rouleurs comme David Millar, qui établissait le premier temps de référence, et Bradley Wiggins, les grimpeurs s'en donnaient à coeur joie. Les Italiens Bosisio, Scarponi et Garzelli prenaient alors les commandes des différents pointages intermédiaires. Garzelli, dans un grand jour, allait même faire mieux que résister aux favoris puisque le coureur de l'équipe Acqua e Sapone s'est classé à une belle 3e place, à 1'03" de Menchov.Trois hommes pour la victoireLes favoris se livraient quant à eux une belle bagarre, avec un joli mano a mano entre Levi Leipheimer et Menchov. Plus efficace dès que la route s'élève, le Russe, qui avait choisi d'utiliser un vélo classique et non pas une machine dédiée à cet exercice si particulier du chrono, menait la danse dès le premier pointage. Danilo Di Luca, leader avant ce contre-la-montre des Cinque Terre, a résisté tant bien que mal mais a dû se résoudre à abandonner sa tunique rose. L'Italien a concédé près de deux minutes au vainqueur du jour.On attendait beaucoup de la prestation de Lance Armstrong, dans un exercice qu'il affectionne beaucoup. Le coureur américain, déjà distancé au classement général, s'est classé 13e à Romaggiore, avec 2'26" de retard sur Menchov. Au général, un trio de tête se détache, puisque Menchov, Di Luca et Leipheimer se tiennent en 40 secondes. Armstrong est quant à lui repoussé à plus de six minutes.