Menchov, le triplé dans le viseur

  • A
  • A
Menchov, le triplé dans le viseur
@ Reuters
Partagez sur :

CYCLISME - Pour son dernier Tour d'Espagne, le Russe espère s'imposer une troisième fois.

CYCLISME - Pour son dernier Tour d'Espagne, le Russe espère s'imposer une troisième fois. Jamais deux sans trois ! Victorieux à deux reprises en 2005 et 2007, Denis Menchov tentera de remporter son troisième Tour d'Espagne qui s'élancera de Séville Samedi pour trois semaines de course (28 août-12 septembre). Après sa troisième place sur le récent Tour de France, le coureur de la formation Rabobank s'impose réellement comme l'un des favoris et le fait savoir. "Mentalement, je me sens bien et physiquement je suis en forme. J'ai de bonnes chances de gagner même si ce n'est pas si simple de l'emporter", indique-il sur le site Internet du quotidien espagnol As. Même si le Russe, âgé de 32 ans, garde en tête le record du nombre de victoires finales sur la Vuelta détenu par Tony Rominger (1992, 1993, 1994) et Robert Heras (2000, 2003, 2004), il reste néanmoins prudent. "Je pense que la course se jouera lors des arrivées au sommet en Andorre et en Asturies sans oublier le contre-la-montre. Ces dans ces étapes-là qu'il faudra être costaud", déclare l'intéressé. En tout cas, s'il venait à perdre du temps dans la montagne, il pourrait faire son retard lors de l'unique épreuve chronométrée comme il l'a réalisé sur le dernier Tour de France subtilisant ainsi la troisième place à Samuel Sanchez lors du contre-la-montre de Pauillac. "J'ai toujours fait de bons résultats sur la Vuelta" Sur cette Vuelta 2010, d'autres coureurs font office de favoris comme Carlos Sastre, Ezequiel Mosquera, Joaquim Rodriguez, David Arroyo, Vincenzo Nibali, Roman Kreuziger, Igor Anton sans oublier les frères Schleck pour le 75e anniversaire du Tour d'Espagne. "Fränk et Andy Schleck sont des adversaires très dangereux et ils ont pu le prouver par le passé", confie-il. Mais l'Espagne lui a souvent souri au cours de sa carrière professionnelle, pourquoi cela changerait-il aujourd'hui ? "J'ai toujours fait de bons résultats en Espagne et je ne sais pas pourquoi, je suis en meilleure forme au mois de septembre. C'est peut-être le fait de mieux connaître les routes espagnoles même si les étapes de montagne sont aussi dures sur le Tour de France que sur le Tour d'Italie", affirme-il. Denis Menchov qui portera la saison prochaine les couleurs de l'équipe Geox aimerait bien finir sur une bonne note avec la formation néerlandaise dont il est membre depuis cinq ans. Quoi de plus beau que de s'imposer sur les terres d'Alberto Contador.