McLaren à la chasse au taureau

  • A
  • A
McLaren à la chasse au taureau
Partagez sur :

Seule à inquiéter Red Bull, au moins en qualifications, McLaren réalise un début de championnat intéressant. La firme anglaise, après avoir caché son jeu durant l'hiver, arrivera en Chine ce week-end avec quelques modifications... qu'elle espère suffisamment fructueuse pour priver Sebastian Vettel d'un troisième succès consécutif.

Seule à inquiéter Red Bull, au moins en qualifications, McLaren réalise un début de championnat intéressant. La firme anglaise, après avoir caché son jeu durant l'hiver, arrivera en Chine ce week-end avec quelques modifications... qu'elle espère suffisamment fructueuse pour priver Sebastian Vettel d'un troisième succès consécutif. McLaren dans le coup après le début de saison et deuxième des deux classements du championnat du monde... Celui qui aurait émis un tel pronostic il y a moins d'un mois pouvait être vu comme un bel audacieux... ou un amateur des grosses cotes. Après les derniers essais hivernaux, l'écurie basée à Woking semblait vouée à une entame bien difficile. Red Bull poursuivait sur sa lancée alors que Ferrari empilait les rondes et les données, se montrant extrêmement assidue. Trois semaines plus tard, la morosité a changé de camp en même temps que la soupe à la grimace, quittant les visages anglais pour prendre le chemin de Maranello où la Scuderia a du pain sur la planche pour combler son déficit de performance. Retravaillant quasiment intégralement sa MP4-26, McLaren a pris des risques et effectué un joli come-back. A moins que l'équipe anglaise ne soit passée maître dans l'art du camouflage et de la désinformation avant d'afficher ses véritables cartes à Melbourne, lors de l'ouverture de la saison. Dans le coup en qualifications, à l'image de la deuxième place d'Hamilton à Sepang à un petit dixième de l'ogre Vettel, McLaren veut maintenant progresser en course pour revenir dans les échappements du champion du monde allemand, à l'appétit ravageur (deux poles, deux victoires en autant de courses). En Malaisie, Hamilton a pu tester de nouvelles pièces lors des essais du vendredi, améliorations non montées en course en raison de doutes sur la fiabilité. Hamilton: "Maintenir Red Bull sous pression" Selon Autosport, ces pièces concerneraient le fond-plat et les échappements de la MP4-26. "Nous avons encore du travail intéressant à faire le vendredi en Chine, mais pas beaucoup de temps", admet le team principal et successeur de Ron Dennis, Martin Whitmarsh, interrogé par le quotidien spécialisé. "Nous ferons de notre mieux là-bas. Si vous regardez les progrès que nous avons réalisés sur les quatre ou cinq dernières semaines, nous allons dans la bonne direction, mais nous aurons besoin de continuer si nous voulons être compétitifs, gagner des courses et concourir pour le championnat cette année." Une progression qu'Hamilton a désormais hâte de confirmer sur la piste de Shanghai, notant que les flèches Red Bull ne sont pas à l'abri de problèmes mécaniques. "Ce qui a été le plus encourageant est que notre rythme en course a toujours été très fort en Malaisie", juge le pilote britannique sur le site officiel de la F1. "Jenson a fait une course fantastique et a réussi à réduire l'écart avec Sebastian pendant les derniers tours, et je pense que nous aurons le rythme pour continuer à prendre part à la bataille avec Red Bull ce week-end. Dans les deux courses, nous avons vu que Red Bull n'a pas été en mesure de réaliser son plein potentiel, et je pense qu'il est important que nous les maintenions sous pression afin de les assurer qu'ils ne puissent se permettre de faire des erreurs". Vettel est prévenu, il faudra sûrement compter avec McLaren sur la piste chinoise.