Mbia, patron de la défense

  • A
  • A
Mbia, patron de la défense
Partagez sur :

Opposé à Manchester United en huitièmes de finale de la Ligue des champions, l'OM a rempli une partie de son contrat lors du match aller en n'encaissant aucun but. La défense phocéenne, parfaitement orchestrée par la charnière centrale Diawara-Mbia, a en effet parfaitement su museler le trio Nani-Rooney-Berbatov. Offensivement, les Olympiens n'ont en revanche pas réussi à tirer leur épingle du jeu.

Opposé à Manchester United en huitièmes de finale de la Ligue des champions, l'OM a rempli une partie de son contrat lors du match aller en n'encaissant aucun but. La défense phocéenne, parfaitement orchestrée par la charnière centrale Diawara-Mbia, a en effet parfaitement su museler le trio Nani-Rooney-Berbatov. Offensivement, les Olympiens n'ont en revanche pas réussi à tirer leur épingle du jeu. Steve MANDANDA: 6,5 Très peu sollicité. Il a parfaitement rempli son contrat en stoppant en deux temps une frappe dangereuse de Fletcher (9e) et en s'interposant sur deux ballons chauds en fin de match, face à Nani (81e) et Rooney (83e ). Rod FANNI: 6,5 Il a bien tenu son couloir droit, obligeant Rooney à revenir dans l'axe pour toucher plus de ballons. Il s'est même autorisé quelques montées, comme cette belle percée suivi d'un centre qui aurait pu s'avérer dangereux (23e). Il a manqué un dégagement dans la surface en seconde période, mais Diawara était en couverture (69e). Souleymane DIAWARA: 6 Très bon dans les duels, il a su éteindre Berbatov par son sens de l'anticipation, comme sur ce sauvetage d'un tacle glissé face au Bulgare (69e). Un peu plus en difficulté dans les relances, il manqué de discernement en fin de match. Après s'être manqué face à Rooney (88e), il a laissé inutilement trainé la semelle sur Nani (89e). Stéphane MBIA: 7 Toujours aussi impressionnant physiquement, il a parfaitement joué son rôle de libéro en couvrant idéalement ses partenaires lorsqu'ils étaient en difficulté, comme Heinze face à Nani en première période. Un gros match. Gabriel HEINZE: 6 A la peine en première période face à la vivacité de Nani, il a su faire preuve de combativité pour se rattraper en seconde période. Il a alors gagné quasiment tous ses duels. Edouard CISSE: 5,5 Positionné devant la défense, il a été efficace dans la récupération et a facilité le travail de son arrière-garde. Il a notamment réalisé un bon retour face à Rooney dans la surface (49e). Remplacé par Cheyrou (70e), qui n'a pas eu l'occasion de se mettre en évidence. Charles KABORE: 5 Appliqué, il a tenu son rôle défensivement, mais n'a pas existé offensivement. Il a tout de même tenté sa chance de loin en fin de première période, mais c'était largement à côté (43e). LUCHO: 4,5 Sevré de ballons, il n'a jamais semblé dans le bon tempo. Il a tout de même distillé quelques passes et tenté sa chance de 20 m, mais Smalling était là pour contrer (63e). Didier Deschamps attendait sûrement plus de lui dans un tel match. Loïc REMY: 6 Beaucoup de volonté à l'image de sa frappe en pivot d'entrée (1e). Il a été le Phocéen le plus dangereux grâce à ses accélérations et ses dribbles, surtout en seconde période, mais sans réussir à forcer le verrou mancunien. Epuisé, il a cédé sa place à Valbuena (79e), qui est apparu forcément à court de rythme pour son retour. André AYEW: 5,5 Généreux, il a beaucoup donné, mais surtout défensivement, pour soutenir Heinze. Auteur d'un bon débordement d'entrée sur le tir en pivot de Rémy (1e), il a aussi vu l'une de ses frappes contrée par Vidic (24e). Auteur d'un corner rentrant capté par Van der Sar (40e), il aurait pu faire la différence, si son tir, consécutif à un coup franc de Lucho, n'avait pas été trop croisé ou détourné par Brandao au second poteau (62e). BRANDAO: 5 Fidèle à ses habitudes, il s'est beaucoup dépensé et a livré un beau duel de guerriers avec Vidic, mais il n'a quasiment eu aucune occasion à se mettre sous la dent, si ce n'est un enchaînement contrôle de la poitrine-frappe en demi-volée à côté (29e) et une tête cadrée mais sans danger pour Van der Sar (54e). Il fut également trop court pour couper la trajectoire d'une frappe trop croisée d'Ayew (62e). MANCHESTER UNITED: Du côté anglais aussi, ils ont été peu à pouvoir se mettre en évidence. Très percutant en première période, Nani a peu à peu baissé le pied, alors que Wayne Rooney et Dimitar Berbatov ont été quasi inexistants. Volontaire sur son côté gauche, Patrice Evra a tenté d'apporter un plus offensivement, mais sans succès. Comme pour l'OM, c'est avant tout défensivement que les Red Devils ont brillé, à l'image de Darren Fletcher et Nemanja Vidic, patrons du milieu et de la défense mancunienne.