Mazembe, le très puissant

  • A
  • A
Mazembe, le très puissant
@ REUTERS
Partagez sur :

MONDIAL DES CLUBS - Le club congolais prépare sa finale contre l'Inter Milan.

Pour la première fois dans l'histoire de la compétition, la finale du Mondial des clubs n'opposera pas l'Europe à l'Amérique du Sud. Le club congolais du Tout Puissant Mazembe a réussi cet exploit en battant les Brésiliens de Porto Alegre (2-0). Ce succès fait déjà la fierté du continent africain.

Une stratégie sportive audacieuse

La réussite du Tout Puissant Mazembe tient énormément à la poigne d'un homme, celle de Moïse Katumbi Chapwe. Sorte de Silvio Berlusconi africain, le président a repris les rênes du club en 1990. Il avait promis aux supporters de rapporter la Ligue des champions de la CAF. Avec deux victoires (en 2009 et 2010), il a déjà tenu sa promesse.

Président du club mais aussi gouverneur de la province du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe a réussi à appliquer une stratégie sportive audacieuse à son club. Il a d'abord su retenir les très bons joueurs de la région. Souvent attirés par le vieux continent, les stars du TP Mazembe sont restées au club.

Si de nombreux clubs africains ont pris la mauvaise habitude de ne pas verser de salaire à leurs joueurs, le président du TP Mazembe, lui, a aligné les billets verts. Interrogé par Europe 1, Donat Madimba, journaliste pour radio Okapi à Kinshasa, explique que cette réussite fait déjà de nombreux envieux. "Les autres équipes sont obligées de se booster un peu pour ressembler au TP Mazembe. Malheureusement, ils n'ont pas encore réalisé leurs intentions".

Le club a aussi beaucoup misé sur la formation. De très bons joueurs viennent chaque année renforcer l'effectif du TP Mazembe. Dans ce projet 100 % africain, le président a également embauché Lamine Ndiaye au poste d'entraîneur. Arrivé en septembre dernier, le nouveau coach a énormément misé sur la solidité défensive de son équipe. Une stratégie visiblement payante.

S'ils arrivent à battre l'Inter Milan, les joueurs du TP Mazembe seront accueillis en Afrique en véritables héros. Et sur la pelouse d'Abou Dhabi, le gardien Muteba Kidiaba devrait encore faire de nombreux bonds.