Mayweather, en dessous de la ceinture...

  • A
  • A
Mayweather, en dessous de la ceinture...
Partagez sur :

Absent des rings lors des seize derniers mois, Floyd Mayweather Jr a conservé son invincibilité en s'emparant, samedi soir à Las Vegas, de la ceinture WBC des welters au détriment de Victor Ortiz. Une victoire par KO au quatrième round mais entachée par une sacrée controverse. "Pretty Boy" a en effet profité d'un moment d'égarement de son compatriote pour le mettre au tapis.

Absent des rings lors des seize derniers mois, Floyd Mayweather Jr a conservé son invincibilité en s'emparant, samedi soir à Las Vegas, de la ceinture WBC des welters au détriment de Victor Ortiz. Une victoire par KO au quatrième round mais entachée par une sacrée controverse. "Pretty Boy" a en effet profité d'un moment d'égarement de son compatriote pour le mettre au tapis. "Pretty Boy" n'a jamais aussi mal porté son sobriquet. Favori pour devenir le nouveau champion WBC des welters, samedi à Las Vegas, Floyd Mayweather a fait jouer tout son opportunisme et sa fourberie pour s'emparer de la ceinture mondiale, jusqu'alors détenue par son martyr d'un soir, Victor Ortiz. Mais avait-il besoin de ces armes en dessous de la ceinture pour assommer un combat qu'il dominait outrageusement ? Après plus de seize mois d'absence, le pugiliste américain a en tout cas mis Ortiz KO après trois minutes dans la quatrième reprise sur un enchaînement gauche-droite efficace mais troublant. Et surtout pas dans l'esprit du noble art. Quelques secondes avant ce knock-out de la discorde, l'arbitre Joe Cortez venait de séparer les deux boxeurs pour un coup de tête intentionnel du tenant du titre, sermonné et pénalisé d'un point pour le coup. Le code de bonne conduite sportive a alors incité le Mexicain d'origine à s'excuser pour son geste déplacé, alors que les deux combattants étaient invités à reprendre les débats. Mais après un bref contact de gant entre les deux adversaires suivi d'un bisou (sic), Mayweather Jr, encore vexé par ce coup de vice, a profité de la baisse de garde de son adversaire, qui, bras ballants et tête tournée, se remettait dans sa bulle pour lui asséner à la surprise générale une combinaison gauche-droite destructrice qui a directement envoyé Ortiz au tapis. Si le multiple champion du monde n'a violé aucune règle en agissant de la sorte, la forme de ce succès controversé a été accueillie avec scepticisme par le public du MGM Grand de Las Vegas qui l'a copieusement sifflé lors de l'annonce du verdict. D'autant que le meilleur boxeur en 2007 n'a pas redoré son blason en invectivant après le match le très respecté commentateur d'HBO Larry Merchant, 80 balais, qui lui reprochait son comportement perfide. "Il m'a mis un sale coup, s'est justifié Mayweather. Il est venu pour s'excuser, nous nous sommes excusés en touchant nos gants et j'ai repris le combat. Nous ne sommes pas là pour nous plaindre de qui a fait quoi de pas réglo. Dans un ring, vous devez toujours vous protéger". Ortiz, 29 succès dont 22 avant la limite, a payé pour apprendre et souhaite déjà une revanche après cette "bonne leçon". Il devra attendre un moment puisque "Pretty Boy", toujours invaincu en 42 combats, n'a qu'un nom en tête pour son prochain défi. Celui de Manny Pacquiao.