Mayence, le promu qui surprend

  • A
  • A
Mayence, le promu qui surprend
Partagez sur :

FOOTBALL - Mayence, promu en Bundesliga, vise le Top 5 lors de sa rencontre face à Hambourg.

Si Wolsbourg a du mal à défendre son titre et si le Bayern peine à montrer un niveau de jeu décent, certaines petites équipes parviennent de leur côté à tirer leur épingle du jeu dans cette Bundelsiga. Ainsi si Hoffenheim est quatrième, c'est le promu, Mayence, qui étonne le plus puisqu'une victoire sur Hambourg leur permettrait d'intégrer le Top 5. L'an dernier à pareille époque, alors que le Bayer Leverkusen - tiens donc - trônait déjà sur la Bundesliga, Hoffenheim le promu se plaisait à jouer les trouble-fête au sommet de la hiérarchie allemande, emmené par son buteur bosnien Vedad Ibisevic. Cette saison, si les Königsblauen, quatrièmes après 12 levées, figurent toujours parmi les premiers rôles du championnat, il est un autre promu qui a brillamment repris le flambeau du contre-pied: le FSV Mayence 05.Tombé dans l'antichambre de l'élite au printemps 2007, trois ans après avoir atteint l'ultime palier du football germanique pour la première fois de son histoire, le club mayençais a de nouveau conquis le plus précieux des sésames en mai dernier, avec l'ambition cette fois de s'inscrire durablement en Bundesliga. Un pari bien parti pour ce qui est de cette saison, le FSV affichant déjà 22 points au compteur. Un petit butin qui lui vaut d'occuper une sixième position bien confortable, niché entre Hambourg et Munich, à cinq longueurs seulement du Bayer leader, et à trois unités d'un podium complété par le Werder Brême et Schalke 04.16 points pris à domicile sur 18A l'origine de ce départ prometteur, une certaine intransigeance observée à domicile, alors que Leverkusen seul est parvenu à chiper un point dans le Bruchwegstadion (2-2), lors de la première journée de championnat. Depuis, le Bayern (2-1), le Hertha Berlin (2-1), Hoffenheim (2-1), Fribourg (3-0) et Nuremberg (1-0) ont tour à tour mordu la poussière dans l'antre de Mayence. Ces deux derniers résultats ayant par ailleurs été agrémentés de bonnes performances à l'extérieur: deux matches nuls obtenus sur les pelouses de Wolfsburg (3-3) et du Borussia Dortmund (0-0) qui font que les Mayençais sont invincibles en championnat depuis le 17 octobre. C'est dire la complexité de la mission qui incombe aux Hambourgeois, hôtes des hommes de Thomas Tuchel ce samedi. Privé de victoire en Bundesliga depuis le 4 octobre dernier alors qu'il tenait la dragée haute au Bayer Leverkusen en tête du classement, le HSV, désormais cinquième, aura d'autant plus à perdre ce week-end qu'un revers permettrait à Mayence d'intégrer le top 5 allemand à ses dépens. Nul doute que les partenaires d'Andreas Ivanschitz – la bonne pioche du mercato mayençais, arrachée au Panathinaïkos et déjà auteur de 6 buts en 12 matches cette saison – en ont pris note. Depuis l'an passé, il n'y a de toute façon plus de hiérarchie qui vaille outre-Rhin...