Mayence croit en son étoile

  • A
  • A
Mayence croit en son étoile
Partagez sur :

Surprise du début de saison, le club rhénan s'accroche toujours à une place européenne à l'aube de la 26e journée. Moins brillants durant l'hiver, les hommes de Thomas Tuchel ont toutefois rebondi avec deux victoires consécutives. Ce dimanche, face à Leverkusen, Mayence jouera gros. Une victoire face au Bayer Leverkusen, deuxième, pourrait un peu plus le relancer sur la route d'une historique qualification européenne... devant un certain Bayern Munich.

Surprise du début de saison, le club rhénan s'accroche toujours à une place européenne à l'aube de la 26e journée. Moins brillants durant l'hiver, les hommes de Thomas Tuchel ont toutefois rebondi avec deux victoires consécutives. Ce dimanche, face à Leverkusen, Mayence jouera gros. Une victoire face au Bayer Leverkusen, deuxième, pourrait un peu plus le relancer sur la route d'une historique qualification européenne... devant un certain Bayern Munich. Un petit point départage le Bayern Munich de Mayence, quatrième et cinquième de Bundesliga avant le début de cette 26e journée. Un écart minime loin du gouffre séparant les deux clubs que ce soit au niveau du palmarès ou du budget (plus de 250 millions d'euros pour le Bayern, à peine plus de 20 pour Mayence). Les Rhénans s'accrochent pourtant toujours à une place qualificative pour l'Europe, une expérience déjà connue en Coupe de l'UEFA en 2005-2006 grâce toutefois... au classement du fair-play. En difficulté en décembre, le FSV a largement redressé la barre, s'imposant à deux reprises lors des deux dernières journées, à l'extérieur qui plus est. Face à Hoffenheim (2-1) puis Hambourg (4-2), les joueurs de Thomas Tuchel ont retrouvé allant offensif... et force mentale, marquant à trois reprises dans le dernier quart d'heure. Même privé de Szalai, encore blessé, le jeune entraîneur, issu de l'école du VFB Stuttgart comme l'entraîneur du leader borussen Jürgen Klopp et le sélectionneur national Joachim Löw, peut compter sur ses autres révélations, Andre Schürrle en tête. Le jeune international marque à nouveau (12 buts depuis le début de saison) et porte l'attaque de son équipe. Ce dimanche, il évoluera pourtant face à sa future équipe puisque le Bayer Leverkusen s'est déjà attaché ses services pour la saison prochaine. Derrière lui, le portier Christian Wetklo s'affirme comme l'un des meilleurs du championnat. L'Europe dans le nouveau stade ? Le gardien allemand devra une nouvelle fois se montrer performant pour contrer les assauts du Bayer Leverkusen, meilleure attaque du championnat à égalité avec le large leader, Dortmund. Avec douze points de retard sur les Borussen, le Bayer regarde d'avantage dans son rétro, histoire de s'éviter la défaillance de l'an dernier qui lui avait couté une place en Ligue des Champions. Défaits jeudi en Ligue Europa à domicile par Villarreal (3-2), les joueurs de Jupp Heynckes visent plus que jamais une qualification pour la coupe aux grandes oreilles, comme en témoignent ses sept victoires sur les dix derniers matches disputés, toutes compétitions confondues. Disposant de deux points d'avance sur la surprenante formation d'Hanovre, le Bayer compte surtout six points d'avance sur Mayence. Une victoire du FSV ramènerait donc le suspense dans la course à la deuxième place. Une position que Mayence rêve d'accrocher avant d'entrer dans son nouveau stade, le Coface Arena (33 500 places) dont l'inauguration est prévue en juillet. Y entendre résonner l'hymne de la Ligue des Champions serait en effet un joli cadeau de bienvenue !