Mauresmo, Simon et Razzano éliminés

  • A
  • A
Mauresmo, Simon et Razzano éliminés
Partagez sur :

Même destin pour Amélie Mauresmo, Gilles Simon et Virginie Razzano. Les trois Français se sont faits sortir, lundi, du tournoi de Wimbledon en huitièmes de finale. Le scénario n'a pourtant pas été le même pour les Tricolores. Razzano n'a fait qu'illusion face à Schiavone (2-6, 6-7), Gilles Simon a chuté contre Ferrero (6-7, 3-6, 2-6) alors que Mauresmo n'est pas passé loin de la victoire contre Safina (6-4, 3-6, 4-6).

Même destin pour Amélie Mauresmo, Gilles Simon et Virginie Razzano. Les trois Français se sont faits sortir, lundi, du tournoi de Wimbledon en huitièmes de finale. Le scénario n'a pourtant pas été le même pour les Tricolores. Razzano n'a fait qu'illusion face à Schiavone (2-6, 6-7), Gilles Simon a chuté contre Ferrero (6-7, 3-6, 2-6) alors que Mauresmo n'est pas passé loin de la victoire contre Safina (6-4, 3-6, 4-6).Une journée sans réussite pour les Bleus. Ils étaient pourtant trois, lundi, à prétendre à une place en quarts de finale des Internationaux de Grande-Bretagne. Mais aucun d'entre eux n'aura su sortir son épingle du jeu.Des regrets et encore des regrets. Oui, Amélie Mauresmo a quitté frustrée ce lundi le Centre Court de Wimbledon. Ancienne reine des Internationaux de Grande-Bretagne, c'était en 2006, la Française a longtemps eu la n°1 mondiale Dinara Safina à portée de fusil. Après une première manche empochée (6-4), la protégée d'Hugo Lecoq subit la réaction de la Russe. A 1-4, quelques gouttes de pluie forcent les deux joueuses à retourner aux vestiaires le temps de baptiser le nouveau toit rétractable et de laisser sécher le gazon.De retour sur le court trois quarts d'heure après l'averse, Safina égalise en s'adjugeant le deuxième set (3-6). Tout reste alors à faire pour Mauresmo qui se détache d'entrée de troisième set. Un break en poche (3-0), la Française va coincer. Mauresmo dilapide toute son avance (3-3) avant de rebondir. Après avoir repris les commandes, elle se procure même à 15-40 deux balles de 5-3 sur le service de Safina. Mais la Russe sort à ce moment précis l'artillerie lourde pour écarter le danger et s'imposer finalement (4-6).Razzano et Simon trop justesQualifiée sans jouer pour les huitièmes de finale des Internationaux de Grande-Bretagne, Virginie Razzano n'est pas parvenue lundi à se hisser en quarts, victime, comme Marion Bartoli au tour précédent, de l'Italienne Francesca Schiavone (6-2, 7-6). Une déception pour la Nîmoise qui, en dix ans de carrière, n'a jamais atteint les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem...4-0 pour Schiavone ! En quatre confrontations avec Virginie Razzano, la Milanaise n'a toujours pas perdu et cette quatrième victoire restera pour elle la plus marquante: elle lui permet en effet d'atteindre pour la première fois de sa carrière les quarts de finale à Wimbledon, alors que jusqu'ici, les courts du All England Club ne lui avaient pas franchement réussi, puisqu'elle n'avait jamais fait mieux en huit participations qu'un troisième tour en 2003. La voilà donc en quarts (ce sera son troisième en Grand chelem après Roland-Garros 2001 et l'US Open en 2003), avec un combat sans doute difficile face à Elena Dementieva, demi-finaliste l'an dernier.Dernier de cordée dans cette journée tricolore, Gilles Simon n'a pas su entraver la marche en avant de l'Espagnol Juan Carlos Ferrero. Si l'espoir à été de mise pour le Niçois après une première manche cédée au tie break (7-6[4]), la suite ne souffre d'aucune contestation. L'Ibérique ne traîne pas pour conclure la partie en glanant les deux derniers sets (6-3 et 6-2). Malgré de belles promesses, il n'y a donc plus de Français à Wimbledon...