Mauresmo assure, Santoro fait ses adieux

  • A
  • A
Mauresmo assure, Santoro fait ses adieux
Partagez sur :

Comme Virginie Razzano et Marion Bartoli la veille, Amélie Mauresmo s'est qualifiée ce jeudi pour le troisième tour du tournoi de Wimbledon. La Française a battu la Slovaque Kristina Kucova (6-3, 6-3). C'est fini en revanche pour Fabrice Santoro, qui fait ses adieux aux Internationaux de Grande-Bretagne, après sa défaite face à l'Espagnol Juan Carlos Ferrero en quatre manches (6-7, 6-3, 6-4, 6-3).

Comme Virginie Razzano et Marion Bartoli la veille, Amélie Mauresmo s'est qualifiée ce jeudi pour le troisième tour du tournoi de Wimbledon. La Française a battu la Slovaque Kristina Kucova (6-3, 6-3). C'est fini en revanche pour Fabrice Santoro, qui fait ses adieux aux Internationaux de Grande-Bretagne, après sa défaite face à l'Espagnol Juan Carlos Ferrero en quatre manches (6-7, 6-3, 6-4, 6-3).Jusqu'à présent le tournoi de Wimbledon réussit plutôt bien aux chefs de file tricolores engagées dans le tableau féminin. Virginie Razzano et Marion Bartoli, qui se sont qualifiées mercredi pour le troisième tour, ont été imitées ce jeudi par Amélie Mauresmo. La protégée de Hugo Lecoq a battu la Slovaque Kristina Kucova (6-3, 6-3). La Française, victorieuse du tournoi en 2006, affrontera pour une place en huitièmes de finale l'Italienne Flavia Pennetta, tombeuse de l'Américaine Vania King (6-2, 6-2).C'est fini en revanche pour Fabrice Santoro. Pour son dernier Wimbledon, le joueur de 36 ans a été sorti par l'Espagnol Juan Carlos Ferrero. Le vétéran toulonnais, opposé à >Juan Carlos Ferrero, a une fois de plus régalé le public du All England Club avec les coups de patte dont il a le secret, empochant le premier set à l'issue d'un tie-break qui l'aura vu écoeurer l'Espagnol (7-1). Mais cette manche initiale sera le chant du cygne pour Santoro, qui n'a ensuite pas pu contrer la puissance de feu de son rival (6-7, 6-3, 6-4, 6-3).Murray est lancéFerrero affrontera au tour suivant le Chilien Fernando Gonzalez, récent demi-finaliste à Roland-Garros, qui a battu l'Argentin Leonardo Mayer (6-7, 6-4, 6-4, 6-4). Autre tête de série en lice aujourd'hui, Andy Murray n'a fait qu'une bouchée d'Ernest Gulbis (6-2, 7-5, 6-3). Après un premier tour seulement moyen, Andy Murray a passé la vitesse supérieure face au Letton qui avait enflammé les débats avant même le début de la rencontre en déclarant que l'Ecossais avait utilisé l'interruption médicale pour casser le rythme lors de leur match au Queen's en 2008.Le chouchou de Wimbledon s'est simplement dit "déçu" par Gulbis avant de lui faire payer l'addition sur le court. Et cette fois, l'écart entre les deux joueurs aura été suffisamment évident pour que la victoire d'Andy Murray ne prête plus à la moindre discussion. Le Britannique rencontrera le Serbe Viktor Troicki pour une place en huitièmes de finale.