Mathieu a encore échoué

  • A
  • A
Mathieu a encore échoué
Partagez sur :

Opposé vendredi au Russe Mikhail Youzhny, Paul-Henri Mathieu a cédé (7-5, 3-6, 6-3) en quarts de finale à Munich. Les chances françaises reposent désormais sur Jérémy Chardy vainqueur de Cilic (3-6, 7-5, 6-4.). A Estoril, Simon est tombé devant Montanes alors que Florent Serra n'a pas pesé lourd face à James Blake.

Opposé vendredi au Russe Mikhail Youzhny, Paul-Henri Mathieu a cédé (7-5, 3-6, 6-3) en quarts de finale à Munich. Les chances françaises reposent désormais sur Jérémy Chardy vainqueur de Cilic (3-6, 7-5, 6-4.). A Estoril, Simon est tombé devant Montanes alors que Florent Serra n'a pas pesé lourd face à James Blake.Comme un blocage. Vendredi, en quart de finale du tournoi de Munich, Paul-Henri Mathieu a vécu face à Youzhny un nouvel échec, portant à quatre son nombre de défaites face au Russe en autant de confrontations. Une série noire qui prend sa source près de sept ans plus tôt, dans un tout autre contexte.1er décembre 2002, finale de Coupe Davis, Palais-Omnisports de Paris-Bercy. Opposé à Youzhny lors du cinquième match décisif, "Paulo" prend rapidement les devants, menant deux sets à rien et survolant les débats. Mais le Russe se réveille et emporte trois sets d'affilée, Mathieu semblant sans réaction et emporté par la furia russe. Un match qui laisse au Français, âgé de 20 ans à cette époque, des traces que l'on ne soupçonne pas alors aussi profondes.Car depuis, chaque fois qu'il affronte le natif de Moscou, "PHM" semble perdre ses moyens, gagnant pourtant chaque fois un set sans pour autant conclure. Ce scénario s'est donc reproduit à Munich, où Youzhny, après avoir remporté le premier set 7-5, a vu son rival favori revenir à un set partout, 6-3. On pense alors le Strasbourgeois en passe de vaincre le signe indien, mais ses vieux démons le rattrapent et il s'incline 6-3 dans le troisième et dernier set, laissant passer sa chance de qualification pour le dernier carré du BMW Open, qu'il avait pourtant rejoint la saison passée. Reste à espérer que cette quatrième défaite se révèle moins traumatisante que celle de 2002.Estoril ne réussit pas aux FrançaisJérémy Chardy, pour sa part, est loin de ces questions existentielles. Le natif de Pau poursuit sa progression, se hissant dans le dernier carré du tournoi allemand en battant Marin Cilic, 3-6, 7-5, 6-4. A l'occasion de sa première opposition avec le Croate, Chardy a réalisé une belle perf, parvenant à s'imposer après avoir pourtant perdu le premier set. Il lui faudra confirmer sa belle forme en demi-finale, où l'attend un autre grand serveur, Tomas Berdych.Florent Serra et Gilles Simon auront tous deux connu la mésaventure de la disqualification en quart de finale du Tournoi d'Estoril. Mais si le résultat est le même, le scénario a été bien différent pour les deux joueurs. Florent Serra, d'abord, n'aura jamais eu sa chance face à James Blake. Après un premier set disputé, remporté 6-4 par la tête de série n°4 de ce tournoi, Blake a en effet balayé Serra dans le second, remporté 6-1. Tous les espoirs reposaient donc sur les épaules de Gilles Simon, opposé à Montanes. Mais le Niçois, en difficulté depuis le début de saison, a confirmé sa mauvaise passe en s'inclinant en trois sets, 5-7, 6-4, 7-6. Après le gain de la première manche, Simon a en effet vu Albert Montanes revenir à hauteur dans la seconde, avant de s'incliner au tie-break dans la troisième. Une troisième manche où le Français s'est pourtant procuré une balle de match, sur le service de l'Espagnol à 6-5, avant de s'incliner 7-4 dans le jeu décisif. Voilà une journée que le tennis français aura tôt fait d'oublier.