Match +1 après la main d'Henry

  • A
  • A
Match +1 après la main d'Henry
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Henry retrouve le public français après la polémique face à l'Irlande.

EQUIPE DE FRANCE - Henry retrouve le public français après la polémique face à l'Irlande. Il se sait forcément attendu. Après sa main face à l'Irlande en barrages de la Coupe du Monde 2010, le 18 novembre dernier, et la vive polémique qui a suivi, Thierry Henry s'apprête à retrouver le public du Stade de France à l'occasion d'un match amical face à l'Espagne, mercredi. "Je n'ai aucune appréhension" confie pourtant le Français. A l'évocation de cet épisode trouble de sa carrière internationale, l'attaquant tricolore devient volontiers fuyant. "Il ne sera pas question de réconciliation. On aimerait juste voir où en est l'équipe de France et les gens souhaitent le savoir également", poursuit-il. "Ce qui s'est passé ne m'a pas changé mais j'ai vu le vrai visage de certaines personnes", concède-t-il toutefois. "Physiquement et mentalement, je suis bien. Après, suis-je au meilleur de ma carrière, je ne sais pas...", s'interroge Thierry Henry. De fait, le Français évolue loin de ses performances d'antan. Au coeur des interrogations alors qu'il n'est plus titulaire avec le FC Barcelone, l'international tricolore n'a ainsi inscrit que trois buts (en 13 titularisations) depuis le début de la saison de Liga. A 32 ans, Thierry Henry peine désormais à s'imposer aux côtés du jeune Pedro, 22 ans seulement et déjà auteur de sept buts en championnat avec les Catalans en 2009/2010. Un statut de remplaçant que le Français dit assumer pleinement. "Ce n'est vraiment pas un problème. Je sais que cela fait beaucoup parler mais je n'ai aucun problème avec cela". Une situation que le recordman des buts avec les Bleus (51 réalisations en 117 sélections) serait même prêt à accepter en équipe de France si le cas se présentait. "Aucun problème, répète-t-il, le plus important, c'est que l'équipe gagne que ce soit la France ou Barcelone". Ecoutez la conférence de presse de Thierry Henry: Reste qu'Henry a toujours bénéficié du soutien inconditionnel de Raymond Domenech. "Un joueur qui ne joue pas pendant trois ou quatre mois, c'est problématique, mais un joueur qui manque deux-trois matches pour une question de gestion d'effectif, ce n'est pas du tout la même chose", a récemment déclaré le sélectionneur national. Le discours est moins serein du côté de certains de ses coéquipiers. "Le premier match de la Coupe du monde a lieu dans trois mois, il reste donc encore du temps. Si dans un mois et demi il n'a pas beaucoup joué, je serai un peu plus inquiet. [...] Après c'est un petit peu différent parce que c'est un attaquant et qu'avec son expérience il pourra un peu compenser", confie Jean-Alain Boumsong. Le rendez-vous face aux champions d'Europe en titre sera l'occasion pour Henry d'effacer les mauvais souvenirs face à des Espagnols que le joueur du FC Barcelone connaît bien pour évoluer avec certains en Liga. "Ce sera bizarre pour moi de jouer contre quelques coéquipiers et des adversaires que je rencontre en championnat, confie Thierry Henry, le plus important pour moi et l'équipe reste qu'on va jouer contre la meilleure équipe au monde - avec le Brésil".