Massa-Hamilton, ça continue

  • A
  • A
Massa-Hamilton, ça continue
Partagez sur :

Un incident de plus, le quatrième cette saison entre les deux pilotes, a impliqué Felipe Massa et Lewis Hamilton lors du Grand Prix d'Inde, les deux hommes s'accrochant lors du 24e tour. Le pilote McLaren, qui a dû changer d'aileron, a finalement terminé septième. Le Brésilien a lui été contraint à l'abandon plus tard en course sur casse de suspension.

Un incident de plus, le quatrième cette saison entre les deux pilotes, a impliqué Felipe Massa et Lewis Hamilton lors du Grand Prix d'Inde, les deux hommes s'accrochant lors du 24e tour. Le pilote McLaren, qui a dû changer d'aileron, a finalement terminé septième. Le Brésilien a lui été contraint à l'abandon plus tard en course sur casse de suspension. Pas de doute, ces deux-là ne partiront pas en vacances ensemble. Le contentieux entre Felipe Massa et Lewis Hamilton commence à être lourd: accrochages à Monaco, à Singapour et Suzuka. Et désormais en Inde. Dans les deux premiers cas, le pilote McLaren était en cause. Mais cette fois, c'est plutôt la responsabilité du pilote Ferrari qui est engagée. Les commissaires sportifs (avec Johnny Herbert comme ancien pilote cette fois-ci) en ont décidé ainsi, infligeant au Brésilien une pénalité "drive through": un passage par l'allée des stands sans s'arrêter. L'incident survient donc au 24e tour. Massa est cinquième, sous la menace d'Hamilton. L'Anglais déboîte et se porte quasiment à la hauteur du Brésilien. Sur les images, on voit nettement Massa jeter un coup d'oeil dans ses rétroviseurs. Au moment d'aborder le virage (un gauche rapide), la Ferrari se rabat. Les deux monoplaces se touchent: la F150th se retrouve dans le bas-côté, la McLaren a son aileron avant endommagé. L'incompréhension d'Hamilton Si Massa réussit à repartir et conserver sa cinquième place, Hamilton doit regagner son stand pour changer de museau. Sur les douze premiers du classement, le champion du monde 2008 est d'ailleurs le seul à avoir stoppé trois fois. Après cet arrêt imprévu, il se retrouve neuvième. A la faveur des arrêts des autres pilotes, il remonte d'un rang. Au 30e passage, le pilote Ferrari écope de sa pénalité "drive through", aussitôt purgée. Au passage suivant, il rentre pour son deuxième arrêt: en plus des pneus, son équipe lui change aussi son aileron avant. Dans la 34e boucle, alors que la monoplace rouge négocie un vibreur, la suspension avant gauche casse. C'est l'abandon, qui permet justement à Hamilton de terminer septième. Le Brésilien a connu la même mésaventure aux essais, mais avec la suspension avant droite. Juste après l'accrochage, Hamilton a eu un geste de la main, apparemment pour signifier son incompréhension. A Singapour, Massa avait déclaré que le pilote McLaren "ne savait pas se servir de sa tête". Avec ce nouvel incident, la polémique n'est pas près de s'éteindre...