Massa, essais probants

  • A
  • A
Massa, essais probants
Partagez sur :

Même s'il ne faut surtout pas en dégager une tendance ferme en vue du début de la saison, les troisièmes essais officiels de la saison, à Barcelone, ont consacré Felipe Massa. Avec un temps de 1'22"625, le Brésilien a réalisé le meilleur chrono des quatre jours, de jeudi à lundi dernier. Les Red Bull et, plus surprenant, les Toro Rosso ont aussi tiré leur épingle du jeu.

Même s'il ne faut surtout pas en dégager une tendance ferme en vue du début de la saison, les troisièmes essais officiels de la saison, à Barcelone, ont consacré Felipe Massa. Avec un temps de 1'22"625, le Brésilien a réalisé le meilleur chrono des quatre jours, de jeudi à lundi dernier. Les Red Bull et, plus surprenant, les Toro Rosso ont aussi tiré leur épingle du jeu. Comme souvent avec les essais de pré-saison, difficile de tirer de véritables enseignements des quatre séances de Barcelone, programmées le week-end dernier et lundi. Certes, des tendances se dégagent, comme la fiabilité et la rapidité des Red Bull et des Ferrari. Mais il ne s'agit ni d'une surprise à ce stade de la saison, ni d'une référence à prendre au pied de la lettre, puisque chaque équipe effectue ses propres tests, parfois sur les pneus, parfois sur la vitesse, parfois sur la fiabilité... Toutefois, trois hommes ont quand même trusté les meilleurs temps: Sebastian Vettel (Red Bull) à deux reprises, Nico Rosberg (Mercedes) et Felipe Massa (Ferrari). Devant lors des deux premiers jours, en 1'24"374 puis en 1'23"315, Vettel n'a plus tourné ensuite et s'est fait subtiliser le meilleur temps par Rosberg le dimanche en 1'23"168, puis surtout par Felipe Massa le lundi. Le Brésilien a été le seul de ce grand week-end en Catalogne à passer sous la barre des 1'23", et pas qu'un peu, avec un temps de référence de 1'22"625. Le tout effectué en 121 tours, le troisième run le plus long de jeudi à lundi, derrière les 131 tours de Rosberg et les 125 tours de Kobayashi (Sauber) le samedi. Toro Rosso, la bonne surprise Une performance encourageante donc pour Ferrari, simplement alerté samedi par une sortie de piste de Fernando Alonso (due à un souci électrique), puis par un autre problème mécanique pour l'Espagnol. Rien de bien méchant, étant entendu que ce type de séances doit aussi servir à ce que ces encombres ne surviennent pas en compétition. Dès le premier jour, le vice-champion du monde avait bouclé 101 tours, prouvant lui aussi la fiabilité de sa F150th Italia. Du côté des autres top teams, le deuxième meilleur temps au total de Rosberg indique que Mercedes n'est pas si en retard que ça, au contraire de ce qu'avait pu laisser entendre le pilote allemand lui-même. Et McLaren n'est pas plus avancé, avec les 5e et 8e places de Button vendredi et samedi, puis les 3e et 5e positions pour Hamilton dimanche et lundi. Tout juste ce dernier a-t-il bouclé 93, puis 107 tours lors des deux derniers jours, ce qui commence à constituer une bonne base de travail, encourageante en tout cas au niveau de la fiabilité. Bien plus intéressants en revanche, les temps réalisés par Toro Rosso. Jaime Alguersuari, notamment, a fait fort avec le 3e puis le 2e temps, vendredi et samedi. Son chrono de 1'23"519 le place au sixième rang des quatre séances d'essais couplées, juste devant les 1'23"550 de son coéquipier Sebastian Buemi, 3e lundi avec cette marque. Mark Webber (Red Bull), 4e sur les quatre jours en 1'23"442, et - ô surprise - Vitaly Petrov (Renault), 5e au total en 1'23"463, peuvent aussi repartir satisfaits de leur séjour catalan. Jarno Trulli (Lotus) un peu moins, lui qui a terminé dans le mur lundi. Des essais qui se renouvelleront finalement au début du mois de mars, en remplacement du Grand Prix de Bahreïn.