Marty, de sang et d'or

  • A
  • A
Marty, de sang et d'or
Partagez sur :

Notre site passe au crible les 30 Bleus sélectionnés pour la Coupe du monde, d'ici le premier match de l'équipe de France le 10 septembre face au Japon. Au tour de David Marty, Catalan jusqu'au bout des ongles et représentant par excellence de l'Usap en sélection nationale. Depuis quatre ans, le centre catalan est de toutes les aventures, lui qui a déjà disputé le Mondial 2007 en tant que titulaire.

Notre site passe au crible les 30 Bleus sélectionnés pour la Coupe du monde, d'ici le premier match de l'équipe de France le 10 septembre face au Japon. Au tour de David Marty, Catalan jusqu'au bout des ongles et représentant par excellence de l'Usap en sélection nationale. Depuis quatre ans, le centre catalan est de toutes les aventures, lui qui a déjà disputé le Mondial 2007 en tant que titulaire. Plus catalan, tu meurs. Un vrai "burro" comme on dit dans les Pyrénées-Orientales, 100% pur jus. On n'ira pas jusqu'à écrire que David Marty est un âne, car le "burro" est plus qu'un âne. Il représente des siècles de tradition de la Catalogne, et nul doute que le centre de l'Usap n'éprouverait que de la fierté si on lui affublait ce sobriquet. Fils de Serge, l'ancien ouvreur de Bompas - petite ville dans les faubourgs de Perpignan - a fait mieux que d'assurer la descendance. Pourtant, Marty avait commencé par le football dans son village de Villelongue-la-Salanque (collé à Bompas, pour situer). Le ballon ovale l'a vite rattrapé, très vite même. Dès ses huit ans, le natif de Perpignan débute le rugby, toujours à Villelongue. Il ne le quittera plus. En minimes, "Zaza" part ensuite à Canet-Sainte-Marie, avant de basculer en toute logique dans l'escarcelle de l'Usap en 1999. Passé professionnel en 2003, Marty conjugue depuis longtemps deux aventures: celle dans son club de toujours, et une autre en équipe de France. Sélectionné en moins de 21 ans dès la saison 2002-2003, le Catalan passe chez les A en 2004 et inscrit la bagatelle de... cinq essais pour sa première sélection, face à l'Italie. Un sacré potentiel ! Finaliste du championnat de France en 2004 avec Perpignan, Marty intègre l'équipe de France, la vraie, dans une continuité implacable. Pour sa première sélection en Italie lors du Tournoi 2005, il inscrit pas moins de deux essais. Avant d'atteindre le but ultime en 2007: le Mondial. L'Usap chez les Bleus, c'est lui ! Titulaire lors des six matches des Bleus, le centre usapiste devient le premier Perpignanais de l'histoire à inscrire un essai en Coupe du monde. Pas à une performance près, il égale aussi le record du nombre de matches disputés par un joueur de l'Usap sur un Mondial, détenu jusqu'alors seul par Raphaël Ibanez. Champion de France en 2009, au côté de Maxime Mermoz qu'il côtoie désormais chez les Bleus et en club, Marty inscrit le seul essai de la finale face à Clermont (22-13). Victorieux du Grand Chelem en 2010, le centre remporte le troisième Tournoi de sa carrière. Toutefois, il ne dispute qu'un seul match en tant que titulaire, pour quatre entrées en jeu. Preuve que les statuts se font et se défont, il n'est plus indiscutable dans le XV de départ depuis que Marc Lièvremont en a pris les rênes. Indiscutable en revanche, il l'est dans le groupe, et sa présence parmi les 30 n'a jamais souffert de véritable contestation. Concernant le nombre d'essais et de points inscrits en équipe de France, pas d'Ibanez cette fois pour venir le titiller. Marty, avec 55 points et 11 essais, représente l'Usap dans les livres d'histoire de l'équipe de France. Barré désormais au centre par Rougerie, Estebanez ou même par son coéquipier de club Mermoz, le "burro" sait qu'il aura un vrai rôle à jouer en Nouvelle-Zélande. Celui de joker, qui peut tout à fait venir chatouiller la hiérarchie au poste de deuxième centre en cas de grosse performance sur un match. Sans broncher, Marty va simplement poursuivre son rêve de rugby. Têtu comme un âne, mais prêt à tout pour porter au plus haut les couleurs de sa Catalogne.