Martin, roi du chrono

  • A
  • A
Martin, roi du chrono
Partagez sur :

Favori annoncé du contre-la-montre de Paris-Nice, Tony Martin a tenu son rang. L'Allemand s'est montré le plus rapide sur les 27 kilomètres qui relient Rognes à Aix-en-Provence, devançant deux autres spécialistes, Bradley Wiggins et Richie Porte. Le coureur de l'équipe HTC-Highroad fait coup double puisqu'il s'empare du maillot jaune aux dépens d'Andreas Klöden, 4e de l'étape. Jean-Christophe Péraud est 5e.

Favori annoncé du contre-la-montre de Paris-Nice, Tony Martin a tenu son rang. L'Allemand s'est montré le plus rapide sur les 27 kilomètres qui relient Rognes à Aix-en-Provence, devançant deux autres spécialistes, Bradley Wiggins et Richie Porte. Le coureur de l'équipe HTC-Highroad fait coup double puisqu'il s'empare du maillot jaune aux dépens d'Andreas Klöden, 4e de l'étape. Jean-Christophe Péraud est 5e. Son nom revenait le plus souvent au moment de désigner le favori du contre-la-montre de Paris-Nice. Tony Martin, médaillé de bronze sur le chrono des Mondiaux en septembre dernier, a fait honneur à son statut sur les 27 kilomètres qui séparent Rognes et Aix-en-Provence. L'Allemand a devancé les autres spécialistes, encore plus rouleurs que lui, tels Bradley Wiggins ou Richie Porte, sur un parcours taillé sur mesure. Interrogé sur le site de l'épreuve après son passage, Jérémy Roy (FDJ) le décrit : "C'est assez bizarre car il y a une descente, puis il faut se remettre dans le rythme et ensuite il y a une bosse, cela fait donc de nombreux changements de braquet. Mais cette côte n'est pas assez difficile pour poser problème aux très bons rouleurs. Klöden et Martin sauront très bien la gérer. A mon avis ils seront aux deux premières places ce soir." Bingo ! Enfin presque. Les deux Allemands occupent bien les deux premières places, mais celles du général, pas celles du classement de l'étape. Moins en verve que la veille, lorsqu'il s'était imposé à Vernoux-en-Vivarais au nez et à la barbe de tous les favoris, Martin compris, Andreas Klöden, devancé de 46 secondes par son compatriote, a donc laissé Wiggins (+20") et Porte (+29") s'intercaler, sans pour autant contester la supériorité du champion d'Allemagne de la spécialité, qui avait pratiquement tué le suspense dès le premier point intermédiaire (22" d'avance sur Wiggins). Le Tour de France en tête... C'est donc un coup de force de la part de Martin, qui s'empare du maillot jaune à deux jours de l'arrivée à Nice, avec une avance confortable sur Klöden (36") et Wiggins (39"), ses deux principaux rivaux désormais pour la victoire finale. "Gagner Paris-Nice est l'un des grands objectifs de ma saison", n'avait pas hésité à déclarer le coureur HTC, interrogé jeudi par Cyclingnews. Martin se projetait déjà vers le Tour de France, où il compte prendre une revanche par rapport à 2010 (137e du général). "Mon statut sur le Tour pourrait évoluer, en fonction de mon résultat ici. C'est une course importante pour ma carrière." Une belle partie du chemin est fait. Côté français, le meilleur est de loin Jean-Christophe Péraud. Tricolore le mieux placé au général ce matin, le coureur de l'équipe AG2R a décroché une superbe 5e place, à 55 secondes de Martin. Péraud occupe le même rang au classement général, et le voilà idéalement placé pour réaliser son objectif d'intégrer le Top 10 de la Course au soleil, comme la saison passée (8e). Et qui sait si dimanche sur les pentes du Col d'Eze, l'ancien vététiste ne pourrait pas viser un peu plus haut...