Martin et Wiggins répètent

  • A
  • A
Martin et Wiggins répètent
Partagez sur :

Il n'y a pas eu de surprise mercredi lors du contre-la-montre du Critérium du Dauphiné, disputé sur 42,5 km autour de Grenoble. L'Allemand Tony Martin s'est imposé en 55'27 devant le Britannique Bradley Wiggins (+11"), qui en profite pour s'emparer de la tête du général. L'occasion parfaite pour les deux rouleurs de préparer au mieux le chrono du prochain Tour de France, disputé sur le même parcours.

Il n'y a pas eu de surprise mercredi lors du contre-la-montre du Critérium du Dauphiné, disputé sur 42,5 km autour de Grenoble. L'Allemand Tony Martin s'est imposé en 55'27 devant le Britannique Bradley Wiggins (+11"), qui en profite pour s'emparer de la tête du général. L'occasion parfaite pour les deux rouleurs de préparer au mieux le chrono du prochain Tour de France, disputé sur le même parcours. C'est avec un soin particulier que les coureurs ont préparé le contre-la-montre du Critérium du Dauphiné, long de 42,5 kilomètres autour de Grenoble. Car, en plus d'être déterminant pour la victoire finale sur cette épreuve, ce dernier faisait figure ce mercredi de répétition générale idéale du seul chrono individuel du prochain Tour de France qui sera disputé sur le même parcours le 23 juillet prochain à la veille de l'arrivée sur les Champs-Elysées. Et c'est Tony Martin, comme bien souvent ces derniers temps, qui s'est montré le plus à l'aise dans cet exercice. Vainqueur en début de saison du Tour de l'Algarve et de Paris-Nice, grâce notamment à sa performance sur les chronos individuels, l'Allemand de 26 ans a écrasé la concurrence. Impressionnant de puissance, le coureur de la HTC-Highroad a bouclé les 42,5 km en 55'27. Wiggins en tête après la montée Seul Bradley Wiggins, qui avait déjà réussi à lui tenir la dragée haute lors du contre-la-montre de Paris-Nice à Aix-en-Provence où il avait terminé avec 20 secondes de retard, a bien failli lui souffler la victoire. En tête après le deuxième intermédiaire, au sommet de la côte de Saint-Martin d'Uriage, premier contrefort de l'ascension vers Chamrousse, le Britannique s'est montré en revanche plus prudent dans la descente, coupant la ligne avec onze secondes de retard sur son rival. Mais l'essentiel était ailleurs pour le coureur du Team Sky, qui s'empare de la tête du classement général avec 1'11 sur l'Australien Cadel Evans (BMC) et 1'21 sur le Slovène Janez Brajkovic (Radioshack). Auteur du quatorzième temps à Grenoble, à 2'18 de Tony Martin, Alexandre Vinokourov est évincé du podium. Premier Français du jour avec le huitième temps (+ 1'37), Christophe Riblon remonte quant à lui à la huitième place du général et tentera de préserver sa place dans le top 10 lors des quatre jours de course restants.