Martel dévoile ses plans

  • A
  • A
Martel dévoile ses plans
Partagez sur :

Tenu en échec par Monaco (1-1) samedi lors de la 36e journée de Ligue 1, Lens accompagnera Arles-Avignon en Ligue 2 la saison prochaine. Désireux de tourner la page au plus vite, Gervais Martel a dévoilé ses plans de restructuration ce jeudi en conférence de presse. Le président des Sang et Or souhaite s'appuyer sur ses jeunes pour retrouver l'élite dès 2012.

Tenu en échec par Monaco (1-1) samedi lors de la 36e journée de Ligue 1, Lens accompagnera Arles-Avignon en Ligue 2 la saison prochaine. Désireux de tourner la page au plus vite, Gervais Martel a dévoilé ses plans de restructuration ce jeudi en conférence de presse. Le président des Sang et Or souhaite s'appuyer sur ses jeunes pour retrouver l'élite dès 2012. Le naufrage définitivement avéré, les esprits marqués, l'heure est à la reconstruction. Le nul arraché dans les derniers instants de la rencontre à Monaco samedi (1-1) lors de la 36e journée de Ligue 1 n'est que poussière, le RC Lens, qui devait réaliser un sans-faute pour conserver l'espoir d'un maintien parmi l'élite, est officiellement relégué en Ligue 2, à deux journées de la fin du championnat. Président du club depuis 23 ans, Gervais Martel s'attelle déjà à préparer l'avenir, avec, en tête, une idée bien précise: remonter illico au sein de l'élite hexagonale. Sans toutefois vouloir "mettre de pression supplémentaire", l'Artésien assure que le RC Lens, fort d'une première expérience en deuxième division en 2008, présente "un avantage" sur ses potentiels concurrents. Indiquant vouloir recruter "sept à huit joueurs, pour renforcer toutes les lignes", le Président des Sang et Or, dont les erreurs de casting ont souvent été pointées du doigt, précise: "Ce ne sera peut-être pas des grands noms. Mais, les noms pimpants, ça commence à me fatiguer! On a prévu une politique de salaires qui sera aussi plus mesurée, avec des systèmes de primes selon les résultats". Outre les indésirables, comme Runje, pris en grippe par une partie du public, Chelle ou Kovacevic, plusieurs joueurs devraient quitter le Nord. Ainsi, Akalé, Demont, Roudet, Sertic, tous en fin de contrat, et Hermach et Yahia, convoités par plusieurs clubs français et européens, devraient s'exiler, laissant le champ libre à la jeune garde lensoise, emmenée par Varane (pourtant convoité par les plus grands clubs européens) et Aurier, rares satisfactions d'une saison pleine de désillusions. S'il assure que "sur un groupe d'environ 22 joueurs, il y aura une dizaine de jeunes", qui devront "conquérir" leur place de titulaire sans se voir "dérouler le tapis rouge", le président s'est montré beaucoup plus évasif quant à l'avenir de Laszlo Bölöni, débarqué en pleine tempête en janvier dernier suite au départ de Jean-Guy Wallemme. Les noms de Ludovic Batelli, actuel coach d'Amiens et, à un degré moindre, d'Eric Assadourian, entraîneur des moins de 18 ans, semblent circuler dans les couloirs de la Gaillette, mais rien n'a pour le moment été confirmé. "Je n'ai pas l'habitude de cacher ce que je veux faire, mais je n'ai pas de réponse à cette question qui revient souvent", a conclu Gervais Martel.