Marseille pour l'honneur

  • A
  • A
Marseille pour l'honneur
Partagez sur :

Malgré une large victoire face à Rennes (4-0) à l'occasion de la 38e et dernière journée de Ligue 1, Marseille doit se contenter de la place de dauphin derrière Bordeaux sacré champion de France 2009. Même si ils n'avaient plus leur destin en main depuis la défaite au Vélodrome face à Lyon (1-3), les Phocéens laissent échapper le titre absent sur la Canebière depuis 1992.

Malgré une large victoire face à Rennes (4-0) à l'occasion de la 38e et dernière journée de Ligue 1, Marseille doit se contenter de la place de dauphin derrière Bordeaux sacré champion de France 2009. Même si ils n'avaient plus leur destin en main depuis la défaite au Vélodrome face à Lyon (3-1), les Phocéens laissent échapper le titre absent sur la Canebière depuis 1992.La déconvenue face à Lyon au Stade Vélodrome (1-3) lors de la 36e journée de Ligue 1 aura donc scellé le sort des Phocéens. Un bien mauvais sort. En tête de la Ligue 1 de la 31e à la 35e journée – une première depuis la 4e levée -, l'Olympique de Marseille avait alors flanché au plus mauvais moment du sprint final avec Bordeaux. Des Girondins tout heureux de récupérer la main dans la course au titre puisqu'un nul suffisait aux hommes de Laurent Blanc à Caen, samedi. Sur leurs terres, les Marseillais jouaient eux la victoire face à Rennes avec le secret espoir de bénéficier d'un ultime faux-pas de leurs adversaires bordelais en Normandie.Dénués de réalisme en première période, les hommes d'Eric Gerets déroulent lors de la seconde. Koné lance la charge d'une demi-volée du droit victorieuse un service de Benoît Cheyrou (51e, 1-0) avant que Niang ne double la mise (56e, 2-0). Rennes, à la lutte pour une place européenne avec le PSG, Toulouse et Lille, prend définitivement l'eau sur un but contre-son-camp de Douchez une nouvelle fois assailli par Koné (58e, 3-0). Niang offre un véritable triomphe aux Olympiens acclamés par le Vélodrome (4-0, 70e). Un dernier baroud d'honneur vain quant Bordeaux s'impose à Caen dans le même temps (1-0) conservant son avance de trois points au classement.Gerets acclamé malgré la déceptionDistingué meilleur entraîneur de Ligue 1 pour la saison 2008-2009 par l'UNFP, Eric Gerets avait de toute façon annoncé, victoire finale ou pas, son intention de quitter le club, le mardi 28 avril dernier. Une période de remous qui, pour certains, a peut-être participé à la déstabilisation du groupe phocéen dans la dernière ligne droite du championnat. Reste que si le Lion de Rekem, en larmes à la fin du match, n'est pas parvenu à ramener un neuvième titre de champion sur la Canebière, il aura marqué les esprits en entretenant l'espoir de milliers de supporters olympiens grâce à un retour tonitruant en seconde partie du championnat. Son nom scandé à la fin de la rencontre par le public marseillais démontre qu'il s'est offert une place durable dans la mémoire des aficionados marseillais.Didier Deschamps, futur entraîneur de l'OM, tentera de mener les troupes olympiennes vers le sacre national et sur la scène européenne, le club ayant assuré par sa deuxième place sa qualification directe pour la prochaine Ligue des champions.