Marseille pose ses conditions

  • A
  • A
Marseille pose ses conditions
Partagez sur :

FOOTBALL - Après le report d'OM-PSG, l'Olympique de Marseille demande à jouer le match dès mercredi.

Alors que le Clasico entre l'Olympique de Marseille et le Paris-Saint-Germain, qui devait avoir lieu dimanche, a été reporté après l'officialisation d'un troisième cas de grippe A dans l'effectif parisien, le club marseillais a réagi en fin de journée et demande à rejouer le match...dès mercredi.L'OM veut jouer mercredi. Alors que la rencontre entre Marseille et Paris, qui devait se dérouler dimanche soir au Stade Vélodrome, a été annulée en début d'après-midi suite à l'officialisation d'un troisième cas de grippe A (Jérémy Clément s'ajoute à Mamadou Sakho et Ludovic Giuly), les dirigeants marseillais ont réagi en fin d'après-midi devant la presse. Ainsi, Jean-Claude Dassier s'est dans un premier temps étonné du timing de la décision."J'ai du mal à comprendre que samedi à la mi-journée, on nous dise que le match va se jouer. A ce moment-là, il n'y avait aucun problème et l'avion du PSG a décollé à 19 heures. Ensuite la situation a évolué avec un troisième cas déclaré et le risque a augmenté. Dimanche, à 14 heures la décision, que nous respectons, est tombée. C'était samedi qu'il fallait prendre cette décision", a ainsi expliqué le président marseillais.Mercredi ou rienMême son de cloche chez Didier Deschamps qui s'est également étonné de la volonté parisienne de faire voyager Jérémy Clément avec le reste de l'effectif alors que de lourds soupçons pesaient déjà sur le milieu de terrain. L'entraîneur provençal s'est ensuite exprimé sur la date de report de la rencontre. Et l'ancien champion du monde est clair, ce sera mercredi ou rien. "Si on regarde le calendrier, il y a une date libre qui est celle du 2 décembre, il est hors de question de jouer à cette date, nous avons des exigences européennes qui pourraient être importantes et cela ferait 10 matches en 31 jours !", assène Deschamps avant de passer en revue le reste des possibilités : "Il y aurait aussi janvier mais j'aurai quatre joueurs à la CAN et c'est inconcevable, et en février il faudrait miser sur des éliminations en coupes des deux équipes et la 10e journée se jouerait après la 22e...".Alors que les Parisiens sont contraints de rester trois jours à l'isolement, un report à cette date semble toutefois être difficile à mettre en place. Robin Leproux, le président parisien s'y est d'ailleurs opposé: "Il est hors de question que la rencontre ait lieu mercredi". Malgré tout, Deschamps a ses arguments: "Il faut garder 72h de précaution si les personnes sont traitées sous Tamiflu, donc jouons mercredi et il n'y aura pas de soucis, même le dernier joueur contaminé aura respecté le délai. C'est une proposition, on n'impose rien et la Ligue décidera. Mais l'équité sportive serait alors respectée". Et à José Anigo d'ajouter avec le sourire un brin de pression sur la LFP : "En tout cas, le 2 décembre, notre CFA2 est libre"