Marseille en deuil

  • A
  • A
Marseille en deuil
Partagez sur :

Le décès de Robert Louis-Dreyfus, intervenu samedi des suites d'une leucémie, a provoqué de nombreuses réactions dans la cité phocéenne. Alors que sa gestion du club a parfois été critiquée, tous reconnaissent sa générosité et sa passion pour l'OM. Reste désormais à savoir comment va s'organiser sa succession...

Le décès de Robert Louis-Dreyfus, intervenu samedi des suites d'une leucémie, a provoqué de nombreuses réactions dans la cité phocéenne. Alors que sa gestion du club a parfois été critiquée, tous reconnaissent sa générosité et sa passion pour l'OM. Reste désormais à savoir comment va s'organiser sa succession... Une page se tourne à l'OM. Actionnaire principal du club phocéen depuis décembre 1996, Robert Louis-Dreyfus est décédé samedi à la suite d'une leucémie. Une disparition qui a provoqué une onde de choc dans la ville et suscité bon nombre de réactions. Si tout le monde reconnaît la passion de l'homme d'affaires suisse pour l'OM et sa générosité, lui qui aura dépensé plus de 220 millions d'euros en douze ans et demi de présidence, l'ancien patron d'Adidas n'aura pas réussi à obtenir un titre avec l'OM (deux finales perdues de la Coupe de l'UEFA en 1999 et 2004, deux finales de Coupe de France en 2006 et 2007, ainsi que trois places de vice-champion de France). Mais pour la plupart des observateurs, "RLD" est avant tout parvenu à assurer la pérennité du club. Dassier: "Le club n'est pas à vendre"Avec son décès, se pose désormais la question de l'avenir de l'OM. Le nouveau président, Jean-Claude Dassier balaie tout motif d'inquiétude au micro d'Europe 1: "Je veux lui rendre hommage pour tout ce qu'il a fait pour l'OM. J'ai entendu les réactions des supporters. C'est normal, il y a quelques interrogations, mais je pense qu'il n'y a pas d'inquiétudes à avoir. Le club est solide. C'est aussi et surtout grâce à Robert Louis-Dreyfus. A ma connaissance, le club n'est pas à vendre, ce n'est pas d'actualité. Pour faire vivre la mémoire de Robert, on a un objectif simple: oublier les incompréhensions, les querelles qu'il y a pu avoir ici ou là récemment. Il faut se réunir autour du club, marseillais ou pas marseillais. Essayer de décrocher un titre, ça serait le meilleur hommage qu'on puisse lui rendre. Dieu sait qu'il le mérite. Il y a une équipe de dirigeants solides, avec un conseil de surveillance qui va se réunir prochainement.".Même son de cloche pour le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, qui pense que "RLD" a préparé sa succession, comme il l'indique au micro d'Europe 1: "Il y a douze ans, je suis allé chercher Robert Louis-Dreyfus pour qu'il prenne la tête de l'OM. Il a en a toujours été l'actionnaire principal. Il a dépensé des sommes considérables de son argent personnel pour faire vivre et hisser à un haut niveau l'OM. C'est un poste prestigieux, mais aussi dangereux où les critiques ne manquent pas. Il a même dû comparaître devant les tribunaux ce qui est ahurissant alors qu'il a été d'une générosité extraordinaire. Evidemment, j'ai beaucoup de peine mais comme je l'ai vu il y a quelques mois et que sa santé s'était rapidement dégradée, je pense que tout est prévu dans la succession de l'actionnaire principal. Ce n'est pas à moi à vous dire si le club va être vendu, c'est à ses héritiers. Moi, je dis au nom de Marseille, merci RLD".