Marseille avance, Paris piétine

  • A
  • A
Marseille avance, Paris piétine
Marseille revient dans la course, Paris s'incline contre Auxerre et Arles-Avignon marque son deuxième point.@ Montage MAXPPP
Partagez sur :

LA L1 EN UN CLIC - L'OM gagne contre Lille, Lyon perd des points et Rennes reste leader.

Marseille à mi-temps. L’OM revient dans la course après sa victoire (2-1) contre Lille. Une première période catastrophique, des attaquants amorphes et une défense pas très sereine. Didier Deschamps a certainement poussé sa gueulante à la pause. Résultat : trois buts et beaucoup plus d’envie. Même à mi-temps, l’OM s’impose. A lire : Un OM renversant.

Paris peut s’en vouloir. Les Parisiens avaient l’occasion de revenir à un point du leader rennais. Mais encore fallait-il battre Auxerre… Au final, une défaite (3-2) contre des Bourguignons très bien organisés en contre. On retiendra surtout le début de match totalement fou : 3 buts en 10 minutes. A lire : Auxerre stoppe Paris.

Lyon piétine. Arles-Avignon peut fêter son deuxième point marqué en championnat après le nul obtenu (1-1) contre Lyon. Pas sûr en revanche que les Lyonnais ouvrent le champagne après ce match. Après quatre victoires consécutives, l’OL pouvait revenir dans la première moitié du championnat. Encore raté. A lire : Lyon patauge à Arles.

Première défaite pour Rennes. Avec cette victoire (1-0), Montpellier réalise le gros coup de cette 10e journée. En revanche, les Rennais, eux, ont très mal préparé leur déplacement à Marseille la semaine prochaine. Les joueurs de Frédéric Antonetti ont manqué de réalisme devant. Rennes reste leader mais pour combien de temps ? A lire : Montpellier tombe le leader.

Une histoire de famille. Si le match entre Rennes et Montpellier n’était pas très spectaculaire, un duel est sorti du lot. Duel fratricide entre les deux frères Marveaux : Sylvain et Joris. Le premier, et aussi le plus jeune, évolue à Rennes. Sylvain n’a que 24 ans et compte déjà plus de matches en Ligue 1 que son grand frère. Mais samedi soir, c’est Joris, le Montpelliérain, qui s’est illustré en marquant le seul but de la rencontre. C'est ce qu'on appelle le droit d'ainesse.

Saint-Etienne rate la balle de match. Les Verts pouvaient reprendre la tête du championnat de Ligue 1 samedi soir. A la 92e minute de jeu, Dimitri Payet s’élance pour tirer son pénalty mais le rate. L’occasion était trop belle. Au final, un match nul (1-1) contre Caen et énormément de regrets. A lire : Des Verts mi-figue mi-raisin.

El Arabi encore lui. Caen a failli réussir le hold-up de la soirée dans le chaudron de Saint-Etienne. Et une nouvelle fois, les Caennais peuvent remercier leur attaquant Youssef El-Arabi. Une volée pied gauche pour planter son sixième but de la saison. Sur 9 buts inscrits cette saison par Caen, il en a marqué les deux tiers. Qui a parlé de dépendance ?

La belle victoire toulousaine.Après 5 matches sans victoire, le TFC s’est imposé (3-1) à Sochaux. Un doublé de Daniel Congré et un troisième but de Mauro Cetto. Trois coups de casque des défenseurs. Pour des vrais buts d'attaquants, il faudra repasser. L'entraîneur toulousain, lui, ne s'en plaindra pas. A lire : Toulouse retrouve le sourire.

La résistance du promu. Brest étonne de plus en plus. Nouvelle victoire pour le promu qui s’est imposé (2-0) à Bordeaux. Au-delà du succès, c’est la défense de Brest qui impressionne. Plus de 700 minutes sans encaisser le moindre but, c’est le record de la saison. Une invincibilité que le promu brestois doit, en grande partie, à son gardien, Steeve Elana. A lire : Brest s’installe.

Quelques buts en plus. Si les matches de samedi n’ont pas été très prolifiques en but, la journée de dimanche a été beaucoup plus spectaculaire. Mention spéciale pour la rencontre Paris-Auxerre avec 5 buts. Au total, 23 buts ont été marqués contre 16 lors de la 9e journée.