Marquez se détache

  • A
  • A
Marquez se détache
Partagez sur :

Si les titres en MotoGP et Moto2 ont déjà été attribués depuis la semaine dernière à Jorge Lorenzo et Toni Elias, la bataille fait toujours rage en 125cc. Vainqueur dimanche en Australie, Marc Marquez a pris une option sur la victoire finale. L'Espagnol compte en effet douze et dix-sept points d'avance sur ses deux compatriotes Nicolas Terol et Pol Espargaro, avant les deux dernières épreuves de la saison.

Si les titres en MotoGP et Moto2 ont déjà été attribués depuis la semaine dernière à Jorge Lorenzo et Toni Elias, la bataille fait toujours rage en 125cc. Vainqueur dimanche en Australie, Marc Marquez a pris une option sur la victoire finale. L'Espagnol compte en effet douze et dix-sept points d'avance sur ses deux compatriotes Nicolas Terol et Pol Espargaro, avant les deux dernières épreuves de la saison. Après Jorge Lorenzo et Toni Elias sacrés le weekend dernier en Malaisie en MotoGP et Moto2, Marc Marquez a fait un pas de plus vers le titre de champion du monde en 125cc en remportant dimanche le Grand Prix d'Australie. Parti en pole position, le jeune pilote Derbi a rapidement creusé l'écart sur ses poursuivants pour finalement s'imposer avec six secondes d'avance sur Pol Espargaro, qui a livré une belle lutte avec Nicolas Terol pour décrocher cette deuxième place. Vainqueur de son neuvième Grand Prix de la saison, le troisième consécutivement, Marquez, tout juste âgé de 17 ans, égale ainsi le record du plus grand nombre de victoire sur une saison dans la catégorie, détenu par Jorge Martinez depuis 1988. A deux courses du terme de la saison, le natif de Cervera compte désormais douze points d'avance sur Nicolas Terol et 17 sur Espargaro, qui n'ont pas encore dit leur dernier mot dans la course au titre suprême. Le spectacle promet donc d'être encore au rendez-vous dans deux semaines au Portugal, puis dans trois à Valence. Quatrième pour Stoner, première pour De Angelis Le suspense n'est en revanche plus de mise en MotoGP où Lorenzo est déjà assuré du titre depuis une semaine. Mais le Majorquin est un redoutable compétiteur et pour sa cinquantième course dans la catégorie reine, il a décroché une très belle deuxième place à huit secondes d'un Casey Stoner, intouchable à domicile. Parti en pole, l'Australien a en effet signé un quatrième succès consécutif sur le circuit de Phillip Island, qui lui permet de remonter sur la troisième place du podium du championnat du monde, derrière Lorenzo et Dani Pedrosa, qui, de retour après une fracture de la clavicule, a finalement renoncé à disputer le Grand Prix après les qualifications de samedi. Troisième dimanche, Valentino Rossi est donc évincé du podium, mais pour huit petits points seulement. Deuxième en Malaisie la semaine dernière, Alex De Angelis a cette fois décroché la première place en Moto2, pour la première fois de sa carrière. Auteur du meilleur temps des qualifications samedi, le pilote de Saint-Marin a su résister aux retours de Scott Redding et Andrea Iannone. Grâce à cette troisième place, l'Italien revient à trois longueurs de Julian Simon, quatrième en Australie, mais deuxième du classement mondial. Assuré du titre depuis la Malaisie, Toni Elias s'est contenté de la 7e place dimanche, juste derrière Mike Di Meglio.