Marquez, les promesses de l'hombre

  • A
  • A
Marquez, les promesses de l'hombre
Partagez sur :

Les titres de MotoGP et de Moto2 étant déjà attribués à Jorge Lorenzo et Toni Elias, l'intérêt majeur du Grand Prix de Valence disputé dimanche concernait la catégorie des 125cc où un autre Espagnol, Marc Marquez, a décroché la couronne mondiale à seulement 17 ans. Le prodige catalan n'a pas fini de faire parler de lui...

Les titres de MotoGP et de Moto2 étant déjà attribués à Jorge Lorenzo et Toni Elias, l'intérêt majeur du Grand Prix de Valence disputé dimanche concernait la catégorie des 125cc où un autre Espagnol, Marc Marquez, a décroché la couronne mondiale à seulement 17 ans. Le prodige catalan n'a pas fini de faire parler de lui... Habituelle mise en bouche pour le Moto2 et le MotoGP, la course des 125cc a quitté l'ombre lui étant habituellement dévolue pour truster la lumière des projecteurs et susciter l'intérêt de la majeure partie des amateurs de deux roues ce dimanche. Pour cause, la plus petite des catégories était la seule à ne pas connaître son roi avant le dernier Grand Prix de la saison, celui de Valence, Marc Marquez endossant logiquement le costume de favori après avoir remporté dix des dix-sept premières courses de la saison. Le Catalan n'a pas craqué et s'est contenté de la quatrième place - Bradley Smith s'imposant - pour enlever sa première couronne mondiale. Une performance de choix car à seulement 17 ans et 264 jours, Marquez devient le deuxième plus jeune champion du monde de la catégorie, derrière Loris Capirossi, vainqueur du Championnat 125cc à 17 ans et 165 jours en 1990. Précoce, le pilote du team Red Bull Ajo Motorsport est également un monstre de régularité car avec dix lignes d'arrivée franchies en première position, le natif de Cervera est deuxième au nombre de victoires sur une saison derrière une légende, Valentino Rossi, vainqueur de onze courses à quatre reprises (1997, 2001, 2002, 2005). L'avenir s'annonce donc radieux pour un pilote promis à la Moto2 lors du prochain exercice. "C'est un rêve incroyable devenu réalité. Merci à tous ceux qui m'ont soutenu depuis mes débuts en moto", a commenté le néo-champion du monde après son sacre. "Maintenant que le championnat est gagné, je souhaite évoluer en Moto2 la saison prochaine, pour continuer à progresser." Et l'Espagne, euphorique sur le plan sportif, de continuer à rêver les yeux ouverts avec l'ensemble des couronnes mondiales confisquées par ses représentants...