Mangane n'est pas inquiet

  • A
  • A
Mangane n'est pas inquiet
Partagez sur :

Homme de base de la défense rennaise l'an dernier, Kader Mangane n'est plus aussi souverain depuis le début de saison. Le capitaine des Rouge et Noir n'a pas échappé au naufrage de son équipe à Montpellier (4-0) dimanche. Mais Mangane, reconduit par Antonetti pour défier l'Etoile Rouge de Belgrade jeudi en Ligue Europa, ne s'inquiète pas de ses dernières performances.

Homme de base de la défense rennaise l'an dernier, Kader Mangane n'est plus aussi souverain depuis le début de saison. Le capitaine des Rouge et Noir n'a pas échappé au naufrage de son équipe à Montpellier (4-0) dimanche. Mais Mangane, reconduit par Antonetti pour défier l'Etoile Rouge de Belgrade jeudi en Ligue Europa, ne s'inquiète pas de ses dernières performances. "On n'y était pas, c'est tout." Interrogé par Ouest-France sur la débâcle subie par le Stade Rennais à Montpellier (4-0) dimanche dernier, Kader Mangane préfère invoquer la thèse de l'accident. Mais le capitaine des Rouge et Noir s'est bien troué dans les grandes largeurs à la Mosson, à l'image de son équipe. Après deux matches moyens à Dijon (1-5) et contre Paris (1-1), le Sénégalais a vécu un calvaire dans l'Hérault, en étant passif sur le but de Dernis, puis effacé par Camara sur la première réalisation de son compatriote. Cela fait beaucoup pour un joueur qui symbolisait l'an passé la meilleure défense de Ligue 1. Pour autant, Mangane ne veut pas s'affoler. "C'est toujours difficile de prendre quatre buts lorsque l'on est défenseur, admet-il. Je ne me cache pas et, comme les autres, j'assume ma part de responsabilités. Maintenant, je ne vais pas changer de discours. La saison dernière, lorsque tout le monde louait notre solidité défensive, j'ai toujours précisé que ce n'était pas seulement le fait des quatre défenseurs et du gardien mais que les attaquants et les milieux avaient aussi leur rôle dans cette efficacité. Donc aujourd'hui, les défenseurs ne sont pas les seuls responsables." Son coach, Frédéric Antonetti, semble être du même avis. Le technicien corse devrait d'ailleurs reconduire sensiblement la même équipe pour la réception de l'Etoile Rouge de Belgrade, jeudi, en Ligue Europa. "On a besoin de se racheter par rapport au match de Montpellier", assène Antonetti. Rejouer quatre jours après une grosse claque est parfois utile pour passer à autre chose, mais les Rennais, vainqueurs à l'aller en Serbie (1-2), n'ont pas le droit de passer au travers. Une élimination serait vécue comme un sacré camouflet. "La coupe d'Europe, c'est l'occasion de montrer que l'on a franchi un cap", déclarait Mangane en début de saison. Ce dernier a choisi de prolonger à Rennes, plutôt que de rejoindre Lyon ou Marseille, pour aider le club à grandir. Il est attendu.