Mandanda : "garder cet état d'esprit"

  • A
  • A
Mandanda : "garder cet état d'esprit"
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le portier marseillais reste concentré avant d'affronter l'ASSE.

LIGUE 1 - Le portier marseillais reste concentré avant d'affronter l'ASSE. Steve, l'OM occupe la première place de L1 à cinq journées de la fin avec cinq points d'avance sur Auxerre. Comment voyez-vous cet emballage final ? Aujourd'hui, c'est vrai qu'on est bien placé. Maintenant, l'objectif pour nous c'est d'être aussi bien classé au 15 mai. On ne s'enflamme pas car on sait qu'il nous reste des matches compliqués. Il va donc falloir garder cet état d'esprit, la même motivation, la même détermination et la même concentration pour conserver cette place et atteindre notre objectif à la fin de la saison. Didier Deschamps, votre entraîneur, calme d'ailleurs le jeu lorsqu'on évoque le titre de champion, estimant que rien n'est fait... C'est clair, et il a bien raison de calmer tout le monde. Parce que ça va très, très vite, et dans les deux sens. Aujourd'hui, on est à la première place et c'est bien mais demain on peut vite se retrouver deuxième avec les enchaînements de matches. Il y a deux mois, on nous a enterrés et aujourd'hui tout le monde nous voit champion ! Il faut rester tranquille et aller au bout comme ça. Le fait de remporter la Coupe de la Ligue et de voir toute cette ferveur dans la ville vous-a-t-il donné encore plus envie de remporter le titre de champion ? Ça donne envie de revivre des grands moments comme ça parce que c'est quelque chose d'impressionnant, surtout ici. Ça donne encore plus de motivation, même s'il y en avait déjà beaucoup ! Tout le monde commence à parler du match à Auxerre, qui pourrait être décisif pour l'attribution du titre... (Il coupe) Il y a une journée de championnat ce week-end donc on est d'abord concentrés sur ce match face à Saint-Etienne. On verra plus tard pour ce match à Auxerre et tout ce qu'il pourrait y avoir comme conséquences... "Chacun cherche le bien de l'équipe avant son bien personnel " Les Stéphanois, justement, ne sont pas encore sauvés et ne vont donc pas se présenter démobilisés au Vélodrome... Ils ne sont pas sauvés mais on connaît leurs qualités et on sait que ça reste une très bonne équipe. Ça ne va pas être facile de gagner face à eux. Ça nous oblige à rester concentrés et sur nos gardes. Après, je pense que ça va être un beau match car c'est souvent le cas avec les Marseille-Saint-Etienne, même si ce sont aussi des matches compliqués. A nous de bien le négocier. Vous restez sur une impressionnante série de six victoires consécutives en championnat alors que vous n'avez plus perdu en Ligue 1 depuis le court déplacement à Montpellier fin janvier (0-2). Est-ce grâce à la réunion entre joueurs qui a découlé de cette défaite ? Après le match de Montpellier, c'est vrai qu'on a organisé une réunion entre nous où on s'est dit les choses - et les vérités - en face. Depuis, tout fonctionne bien pour nous. Est-ce que c'est cette réunion qui a fait que l'on est mieux ? Peut-être. Mais ce qui et bien c'est qu'aujourd'hui tout le monde tire dans le même sens, chacun cherche le bien de l'équipe avant son bien personnel et c'est une bonne chose. Ce qui est bien aussi c'est qu'on peut sortir un joueur et en faire rentrer un autre et le niveau reste à peu près le même. C'est vraiment quelque chose de positif. On compare beaucoup votre série actuelle avec celle de Bordeaux l'an passé. Qu'est-ce que cela vous inspire ? Au-delà de comparaison, je n'espère qu'une chose : que l'issue soit la même en fin de saison ! Maintenant c'est vrai qu'on peut dire qu'il y a quelques similitudes par rapport aux enchainements et aux successions de matches. Mais moi il n'y a qu'une seule chose qui m'intéresse, qu'on termine premier !