Mancuso, une occasion en or ?

  • A
  • A
Mancuso, une occasion en or ?
Partagez sur :

Toujours présente dans les grands rendez-vous, Julia Mancuso pourrait sortir son épingle du jeu vendredi à l'occasion du super-combiné des Championnats du Monde de Garmisch-Partenkirchen. Lancée par sa deuxième place de mardi en Super G, l'Américaine sera l'une des grandes favorites au titre, compte tenu des méformes de Lindsey Vonn et Maria Riesch.

Toujours présente dans les grands rendez-vous, Julia Mancuso pourrait sortir son épingle du jeu vendredi à l'occasion du super-combiné des Championnats du Monde de Garmisch-Partenkirchen. Lancée par sa deuxième place de mardi en Super G, l'Américaine sera l'une des grandes favorites au titre, compte tenu des méformes de Lindsey Vonn et Maria Riesch. Julia Mancuso favorite ? Toujours aussi à l'aise dans les grands rendez-vous, l'Américaine a confirmé mardi qu'elle serait encore présente dans la course aux médailles des Mondiaux de Garmisch-Partenkirchen, en terminant à la deuxième place du super G. Lors de la première épreuve des Mondiaux, la grande rivale de Lindsey Vonn a même été la seule à pouvoir rivaliser avec Elisabeth Goergl, manquant le titre pour cinq petits centièmes! Une médaille d'or que Mancuso n'a jamais remportée en championnat du monde, échouant toujours aux deuxième (Super G en 2011 et combiné en 2007) ou troisième places (Géant et super G en 2005). Cette année, l'Américaine semble non seulement vouloir se mêler à la fête pour l'or, mais en plus en avoir les moyens. Après sa belle médaille d'argent de mardi, Mancuso est restée sur sa lancée en signant le deuxième meilleur temps de la session d'entraînement de descente de jeudi, devancée par la jeune surprise norvégienne, Lotte Smiseth Sejersted. Même si la skieuse de Squaw Valley n'a jamais empoché de globe de cristal, elle ne déçoit que rarement lors des compétitions majeures. Hors du coup lors des Championnats du Monde de Val d'Isère en 2009, après des blessures récurrentes, la championne olympique du géant en 2006 a montré la saison dernière lors des Jeux de Vancouver qu'elle était bel et bien de retour, en décrochant deux médailles d'argent en combiné et descente. Vonn et Riesch, pas à 100% En outre, Mancuso pourrait profiter des méformes de deux grandes favorites de l'épreuve, Lindsey Vonn et Maria Riesch. La première reste sur une grosse déception après sa septième place du super G de mardi, visiblement touchée dans le corps et la tête par sa chute de la semaine dernière. Et si elle s'est rassurée sur son état de forme, lors de l'entraînement de jeudi, skiant cependant en doudoune et terminant à 11"90 du meilleur temps, Vonn n'écarte pas la possibilité de zapper le slalom du super-combiné pour pouvoir se préparer au mieux à la descente de samedi. "J'ai ressenti des symptômes après le Super-G. C'était une mauvaise décision d'y participer. Si demain, je ressens le moindre symptôme, j'arrêterai immédiatement. Je dois être à 100 %, d'autant plus sur une piste aussi compliquée", a-t-elle déclaré sur Eurosport. Concernant Maria Riesch, la double championne olympique de Vancouver (combiné et slalom) sera au départ de la course vendredi sans avoir effectué un entraînement complet depuis le dernier super G, terminé avec une médaille de bronze autour du cou. L'Allemande, victime d'un virus grippal, a préféré écourter l'exercice de mercredi et rester au repos jeudi. Poussée par son public, elle devrait malgré tout être une des grandes concurrentes à la course au titre en combiné. Tout comme Lara Gut, Anna Fenninger, Nicole Hosp, et la nouvelle championne du monde de super G, Elisabeth Goergl. Une épreuve ouverte, de bon augure pour le spectacle...