Manchester Utd y croit encore

  • A
  • A
Manchester Utd y croit encore
@ Reuters
Partagez sur :

PREMIER LEAGUE - MU est de nouveau leader provisoire après son succès sur Tottenham (3-1).

PREMIER LEAGUE - MU est de nouveau leader provisoire après son succès sur Tottenham (3-1). Il leur fallait trois points pour (re)prendre la tête. Les hommes d'Alex Ferguson ont réussi leur mission. A la veille de recevoir Stoke City à Stamford Bridge, Chelsea a la pression car deux points de retard sur Manchester United. Une équipe mancunienne qui, ce samedi lors de la 36e journée de Premier League, a dû s'accrocher jusqu'au bout pour l'emporter face à Tottenham (3-1) dans son antre d'Old Trafford. Privés de Rooney en attaque et de Ferdinand en défense, les Red Devils n'ont clairement pas survolé les débats contre les Hotspurs. Tout juste ont-ils mieux gérer le money-time, malgré un scénario qui aurait pu les convaincre de lâcher prise. Car l'égalisation de King, d'une tête sur corner que Rafael aurait pu repousser s'il était resté cramponné au deuxième poteau (1-1, 70e), avait de quoi leur faire mal. Un but survenu douze minutes seulement après l'ouverture du score de Giggs, sur un penalty (1-0, 50e) provoqué par Evra, fauché dans la surface par Assou-Ekotto. United aurait donc eu des raisons, surtout psychologiques, de craquer, voire de se contenter d'un nul mais Nani, servi par Macheda dans la profondeur, s'est chargé de redonner l'avantage aux siens en piquant le cuir au-dessus de Gomes (2-1, 81e). Giggs clôt la marque Alex Ferguson aurait alors pu demander à ses joueurs de boucler le périmètre et fermer la rencontre à double tour. C'était sans compter sur Nani qui s'est infiltré dans la surface de Tottenham et a obligé Palacios à le reprendre de manière illicite. Nouveau penalty. Giggs une fois de plus à la manoeuvre, cette fois à droite (3-1, 86e). Bon pour le moral, ce succès est aussi une superbe opération au classement puisque les Red Devils, en plus de compter deux longueurs d'avance sur les Blues, gonflent un peu leur différence de buts (+53 contre +54 à Chelsea). Un paramètre qui pourrait avoir son importance. Pour les hommes de Harry Redknapp aussi, ce détail pourrait valoir cher. En concurrence avec Manchester City, Aston Villa et dans une moindre mesure Liverpool pour la quatrième place du championnat, qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des champions, les Spurs ne possèdent plus qu'un point d'avance sur les Citizens, qui ont neutralisé Arsenal sur la pelouse de l'Emirates Stadium (0-0), et trois sur les Villans, hôtes dimanche de Birmingham City.