Manchester United, dur dur pour l’OM

  • A
  • A
Manchester United, dur dur pour l’OM
@ Montage Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Marseille n’a pas été gâté par le tirage au sort des huitièmes de finale.

José Anigo et Jean-Claude Dassier avaient clairement exprimé leur choix avant le tirage au sort : éviter à tout prix le Barça. Un souhait exaucé mais les Marseillais auraient quand même pu tomber mieux. Les 23 février et 15 mars prochains, l’OM se frottera aux Anglais de Manchester United en huitièmes de finale de la Ligue des champions.

L’expérience des Red Devils

Triple vainqueur de l’épreuve (1968, 1999 et 2008), Manchester United est un redoutable adversaire pour les Marseillais. Dans les phases de poules, les Mancuniens ont misé sur leur expérience pour battre les Glasgow Rangers et Valence.

Invaincus dans leurs six matches de qualification, les Red Devils n’ont encaissé qu’un seul petit but. L’OM devra donc s’employer pour faire sauter le verrou anglais. Cette année, l’équipe de Sir Alex Ferguson enchaîne les bons résultats. Premiers en championnat, les Diables rouges n’ont perdu aucun match.

Un passé à l’avantage de l’OM

Après avoir goûté aux saveurs anglaises contre Chelsea, les Phocéens vont retrouver une deuxième équipe anglaise. Un club que les Marseillais avaient déjà rencontré il y a dix ans, lors de la saison 1999-2000.

Gabriel Heinze, 930

© REUTERS

Battus (2-1) à Old Trafford, l’OM l’avait emporté au retour au Stade Vélodrome (1-0). Un scénario qui conviendrait parfaitement aux joueurs de Didier Deschamps car synonyme de qualification pour les quarts de finale…

Manchester United n’a quasiment aucun défaut. Très solides défensivement, efficaces en contre-attaque et redoutables dans la finition, les Mancuniens ont l’habitude de ces grands rendez-vous. A ce stade de la compétition, le club d’Alex Ferguson est le plus expérimenté avec 16 participations.

Le retour de Patrice Evra

Le coach des Red Devils n’a pas boudé son plaisir après le tirage au sort. "Marseille est difficile à prendre à domicile à cause de l'ambiance fantastique et du soutien incroyable de son public", a laissé entendre Alex Ferguson. Et de conclure : "Ils sont de retour depuis deux ou trois ans après une traversée du désert. Ce sera difficile". Une réaction plus fair-play que réaliste.

Dernier épice pour un huitième de finale complètement explosif : le retour de Patrice Evra en France. Après le traumatisme de Knysna, l’arrière de Manchester n’est pas encore revenu en France. Le public du Stade Vélodrome devrait savoir l’accueillir…