Manchester, une soirée en Enfer

  • A
  • A
Manchester, une soirée en Enfer
@ Montage REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Les deux clubs de Manchester ont été éliminés de la compétition, mercredi.

Les Lyonnais vous le diront. La soirée de mercredi en Ligue des champions a été totalement folle. Mais ce ne fut pas seulement le cas à Zagreb. Ce fut également le cas à Bâle, avec l'élimination du finaliste de la dernière édition, Manchester United, mais aussi à Manchester, où City, leader invaincu de Premier League, a également été évincé de la compétition malgré son succès sur le Bayern Munich (2-0). Pour la ville de Manchester, la soirée de mercredi a été une soirée en Enfer.

Une première depuis 2003

A force de jouer avec le feu, les Red Devils de United ont fini par se brûler. Invaincus avant la soirée de mercredi, ils avaient concédé deux nuls inattendus à domicile, face à Bâle (3-3), lors de la première journée, puis contre Benfica, il y a quinze jours (2-2). Leur seule défaite de la saison leur coûte donc la qualification, malgré un total de neuf points, qui leur aurait permis, par exemple, de terminer en tête du groupe G...

Bâle élimine Manchester United de la Ligue des champions :

"Cela fait partie du football, il faut savoir composer avec la déception et ce club s'en est servi comme source de motivation à plusieurs reprises", a expliqué Sir Alex Ferguson à l'issue de la rencontre. "Ces jeunes joueurs vont être déçus ce soir (mercredi soir) mais ils devront faire avec et poursuivre leur carrière." Désormais, Wayne Rooney et les jeunes pousses de United (Welbeck, Jones, De Gea) vont devoir se focaliser sur la Premier League, où ils pointent à cinq longueurs du rival local et national, Manchester City, qui lui aussi a pris la sortie mercredi...

City, épouvantail de la Ligue Europa

Malgré son parcours en championnat (12 victoires, 2 nuls), qui lui autorisait les rêves les plus fous, City va sans doute avoir moins de mal à digérer cette élimination que son rival et ce, pour plusieurs raisons. Les Citizens découvraient cette saison la Ligue des champions. Ils figuraient dans le groupe le plus relevé de la première phase. Et ils ont subi une élimination en deux temps.

Placés dans l'obligation de l'emporter face au Bayern, mercredi soir, les joueurs de Roberto Mancini ont fait le travail (2-0) mais devaient espérer, dans le même temps, une contre-performance de Naples à Villareal. Or, le Sous-marin jaune a encore coulé (0-2), achevant la compétition avec zéro point, comme le Dinamo Zagreb et l'Otelul Galati. La qualification, City l'a perdue lors du match précédent, à Naples (1-2).

"On finit à dix points, ce qui est généralement suffisant pour passer", a convenu Mancini. "On a fait des erreurs, dont celle contre Naples où on a joué à l'envers. Après la première mi-temps, je pensais vraiment qu'on se qualifierait mais c'est la Ligue des champions et toutes les équipes sont à 100 %. La vie continue, on part vers la Ligue Europa. C'est un joli trophée que je n'ai encore jamais gagné donc on va tout faire pour." Tout comme United, City va désormais être l'un des épouvantails de la Ligue Europa. Comme dit l'adage "au royaume des aveugles, les borgnes sont rois"...