Manchester dans la douleur

  • A
  • A
Manchester dans la douleur
Partagez sur :

Manchester United s'est imposé sur le fil face à Arsenal (2-1), samedi lors du choc de la 4e journée de la Premier League. Si Arshavin avait ouvert le score pour les Gunners, les Red Devils se sont imposés grâce à un penalty de Rooney et un but contre son camp du Français Diaby. Un succès qui permet à MU de revenir à trois points des deux leaders, Chelsea et Tottenham, qui ont respectivement dominé Burnley (3-0) et Birmingham (2-1).

Manchester United s'est imposé sur le fil face à Arsenal (2-1), samedi lors du choc de la 4e journée de la Premier League. Si Arshavin avait ouvert le score pour les Gunners, les Red Devils se sont imposés grâce à un penalty de Rooney et un but contre son camp du Français Diaby. Un succès qui permet à MU de revenir à trois points des deux leaders, Chelsea et Tottenham, qui ont respectivement dominé Burnley (3-0) et Birmingham (2-1).Ça s'appelle sans doute la réussite du champion. Les supporters des Gunners parleront plutôt de chance pour rester polis. Ce samedi, les joueurs de Manchester United ne méritaient probablement pas de s'imposer face à Arsenal et pas forcément à cause du magnifique coup de pouce, plus précisément du coup de tête, que leur a donné Abou Diaby. Comme leur début de saison l'avait laissé entendre, les hommes d'Arsène Wenger ont démontré à Old Trafford une qualité de jeu supérieure à leurs hôtes mais, hélas pour eux, insuffisante pour éviter leur premier revers de la saison toutes compétitions confondues.Le club londonien, qui compte un match de championnat en retard, perd ainsi le contact au classement avec le duo de tête, Chelsea-Tottenham, alors que Manchester United se rapproche à trois points des leaders. Le premier choc de la saison en Premier League revient donc à des Red Devils menés logiquement dans cette partie par un bijou signé Arshavin. Si la première occasion du match était à mettre au crédit de Fletcher, dont l'enchaînement poitrine volée du gauche passait au dessus du cadre d'Almunia (9e), le Russe d'Arsenal déclenchait une merveille de tir juste avant la pause dont la puissance poussait Foster à la faute de main (1-0, 40e).MU renverse la vapeur en cinq minutesL'ancien attaquant du Zenith St-Petersbourg s'était déjà distingué auparavant, d'un plat du pied, en tutoyant cette fois-ci la lucarne gauche (25e). Il s'agissait alors d'une sorte de retour à la normale d'autant que dans les secondes ayant précédé son but, Arshavin avait été fauché par Fletcher dans la surface de réparation. Avantage Arsenal à la pause, ce scénario n'avait donc rien de scandaleux, au contraire. Les Gunners frôlaient même le break en tout début de seconde période. Suite à un beau mouvement collectif, Arshavin centrait de la gauche pour Van Persie qui assurait dans la surface un plat du pied mais Foster sortait alors l'action du match avec cet arrêt réflexe (48e). Le deuxième moment fort de la rencontre intervenait à l'heure de jeu quand Wayne Rooney obtenait un penalty pour une faute discutable d'Almunia. L'ex-bad boy d'Everton réussissait le contre pied (1-1, 59e) avant les cinq minutes qui ont fait tomber Arsenal.Van Persie touchait d'abord la barre transversale sur coup franc (63e) au contraire de Giggs qui, dans la minute suivante, s'appliquait lui aussi de son pied gauche sur coup de pied arrêté. Le ballon du Gallois, qui honorait là son 810e match avec le maillot mancunien, trouvait la tête d'Abou Diaby. Voulant dégager en corner, l'international français se trouait magistralement pour battre Almunia (2-1, 64e). Sur l'action suivante, le longiligne milieu de terrain ratait de peu l'égalisation sur ce tir du gauche à côté (65e).Les Mancuniens gâcheront eux aussi deux belles opportunités par Berbatov (92e) et (94e) mais l'essentiel pour eux était assuré. Les joueurs d'Arsenal ravalaient leur déception et l'expulsion de Wenger en toute fin de rencontre pour contestation n'était que pure anecdote.