Manchester bien parti

  • A
  • A
Manchester bien parti
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Manchester United s'est imposé à l'aller à Milan (3-2).

LIGUE DES CHAMPIONS - Manchester United s'est imposé à l'aller à Milan (3-2). L'AC Milan avait pourtant pris le match par le bon bout. Trois minutes seulement après le coup d'envoi, Ronaldinho effectuait déjà quelques pas de samba, célébrant à sa manière l'ouverture du score des Rossoneri. Une heure et demie plus tard, le Brésilien n'était plus autant à la fête, le score s'étant inversé, Manchester repartant de la capitale lombarde avec une victoire 3-2 qui lui permet de poser déjà un pied en quarts de finale de la Ligue des Champions. Il faudra en effet aux Milanais être très fort dans trois semaines à Old Trafford pour espérer renverser la tendance. Pourtant, comme le laissait présager le but de Ronaldinho (1-0, 3e), bien placé pour reprendre le ballon suite à un cafouillage dans la défense mancunienne sur un coup franc exécuté par David Beckham titularisé d'entrée par Leonardo, le premier acte était totalement à l'avantage des Milanais. Ronaldinho encore lui (7e), puis Huntelaar à deux reprises (32e et 34e) faisaient passer de nouveaux frissons dans la défense anglaise. Transparents, ballotés, les champions d'Angleterre allaient toutefois contre le cours du jeu parvenir à égaliser quelques minutes avant la mi-temps. Une égalisation on ne peut plus chanceuse puisque sur le coup, Paul Scholes, servi par Darren Fletcher, se trouait totalement sur sa reprise mais le ballon venait ricocher contre son pied d'appui avant de venir finir sa course dans le petit filet de Dida (1-1, 36e). A la pause, les hommes de Sir Alex Ferguson pouvaient s'estimer heureux. Rooney sonne la révolte La physionomie de la partie changeait totalement en seconde période. Au fil des minutes, les pensionnaires de San Siro baissaient de pied physiquement. Une baisse de régime que les Mancuniens allaient immédiatement exploiter grâce à leur buteur Wayne Rooney. En dix minutes, l'homme en forme de ce début d'année chez les Red Devils claquait un doublé. Deux buts inscrits de la tête. Le premier en déposant le ballon dans le petit filet de Dida sur un centre parfait de Valencia entré en jeu quelques minutes plus tôt (1-2, 66e). Le second en reprenant victorieusement une offrande de Fletcher (1-3, 75e). En quelques minutes, MU venait de climatiser, s'il y avait besoin de le faire, le public de San Siro. Les Milanais avaient néanmoins une réaction d'orgueil, poussant dans les derniers instants pour réduire la marque. Des efforts récompensés quand Clarence Seedorf, entré en jeu à vingt minutes du terme à la place de Beckham, réalisait un geste splendide pour redonner espoir à ses coéquipiers. Sur un centre de Ronaldinho, le Néerlandais frappait le ballon du talon pour surprendre son compatriote Edwin Van der Sar (2-3, 85e). Mais les derniers assauts milanais et l'expulsion de Michael Carrick ne changeaient plus rien. Manchester tenait sa victoire, et ses trois buts inscrits à l'extérieur lui permettront d'entamer le match retour dans deux semaines avec une marge appréciable.