Manaudou, entre ombre et lumière

  • A
  • A
Manaudou, entre ombre et lumière
Partagez sur :

Laure Manaudou a pris sa retraite à 22 ans. Retour sur les multiples péripéties qui ont émaillé sa carrière.

A 22 ans, Laure Manaudou a annoncé vendredi qu'elle prenait sa retraite sportive. Retour sur le parcours d'une championne exceptionnelle, qui, après avoir tutoyé les sommets de la natation, a peu à peu perdu goût à son sport et souffert de la pression médiatique.En seulement cinq ans de carrière, Laure Manaudou a grandement marqué l'histoire du sport français. Alors qu'elle vient d'annoncer vendredi qu'elle mettait un terme à sa carrière à seulement 22 ans, la nageuse tricolore a marqué les esprits par ses performances dans les bassins, mais aussi par les rebondissements ayant émaillé sa vie privée. C'est en août 2004 à Athènes que Laure Manaudou se révèle aux yeux du grand public. Championne olympique du 400 m à seulement 17 ans, 52 ans après la seule médaille d'or olympique de la natation française obtenue par Jean Boiteux sur la même distance, médaillée d'argent du 800 m et de bronze sur le 100 m dos, la jeune nageuse originaire d'Ambérieu-sur-Bugey devient une référence dans sa discipline et un phénomène médiatique. Rien ne lui résiste et elle enchaîne les performances de haut rang. Détentrice de sept records du monde dans des disciplines différentes au cours de sa carrière, elle obtient également six médailles en championnat du monde (3 d'or, 2 d'argent et un de bronze) et treize en championnat d'Europe (9 d'or, 1 d'argent, 3 de bronze), mais au prix de nombreux efforts qui commencent à lui peser.Finale du 400 m nage libre des JO d'Athènes en 2004:Une fin d'année 2007 cauchemardesqueSoumise à une discipline de fer par son entraîneur Philippe Lucas, qui l'a prise sous son aile depuis ses 14 ans, la jeune femme, qui avait suivi son mentor à Canet-en-Roussillon, lorsque ce dernier avait décidé de quitter avec pertes et fracas le club de Melun, perd peu à peu sa motivation. Elle décide en mai 2007 de mettre fin à sa collaboration avec Lucas afin de rejoindre son petit ami italien Luca Marin, également nageur, qui s'entraîne à Turin. Mais l'expérience sera de courte durée. Deux mois après seulement, elle quitte l'Italie pour rejoindre son village natal dans l'Ain où elle est entraînée par son frère Nicolas, âgé alors de 21 ans.Finale du 200 m nage libre des championnats du monde de Melbourne en 2007 (médaille d'or et record du monde pour Laure Manaudou):Alors que la championne tente de retrouver son niveau, un scandale éclate. Des photos d'elle intimes et dénudées apparaissent sur internet. Son désormais ex-petit ami, Luca Marin, qui se console dans les bras de la grande rivale de la Française, Federica Pellegrini, est accusé de les avoir diffusé, mais sans que cela soit prouvé. Logiquement décontenancée par cette tourmente médiatique, Laure Manaudou décide de tourner la page et part s'entraîner à Mulhouse, aux côtés de son nouveau petit ami, Benjamin Stasiulis.Championnats de France de Dunkerque en 2008 (France 3):Intéressée par une carrière dans le cinéma ?Malgré sa volonté de retrouver son niveau, la championne ne parvient pas à rivaliser avec les meilleures à l'occasion des JO de Pékin en août 2008. Huitième du 400 m nage libre et septième du 100 m dos, elle échoue en demi-finale du 200 m dos et quitte la compétition en pleurs. Après cet échec, elle change une nouvelle fois de club et rejoint le Cercle des Nageurs de Marseille en octobre, mais annonce dès janvier 2009 qu'elle décide de faire une pause dans sa carrière. Elle s'envole aussitôt pour les Etats-Unis où s'entraîne son compagnon Frédérick Bousquet. Présente dans les tribunes des Mondiaux de Rome cet été pour voir ce dernier décrocher trois médailles (l'argent sur 50 m nage libre et le bronze sur 100 m et le relais 4x100 m), elle ne semble pas du tout décidée à reprendre la compétition et annonce deux mois plus tard dans les colonnes du Parisien qu'elle met un terme à sa carrière de sportive, à seulement 22 ans.Chef de file d'une génération dorée, Laure Manaudou a prouvé que la natation tricolore pouvait être au top de la hiérarchie mondiale. Un statut qu'elle a parfois eu du mal à assumer, tout comme la pression médiatique dont elle a rapidement fait l'objet. Au centre de toutes les attentions dès l'âge de 17 ans, notamment dans le cadre de sa vie privée, elle aspire désormais à plus de tranquillité et s'apprête à relever de nouveau défi. Si Philippe Lucas a confié qu'ils avaient un projet en commun, la création ou la reprise d'un club de natation, la désormais ex-sportive aspire à découvrir d'autres univers comme le cinéma.