Malouda savoure son retour en grâce

  • A
  • A
Malouda savoure son retour en grâce
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Florent Malouda est heureux d'avoir retrouvé la confiance du sélectionneur.

EQUIPE DE FRANCE - Florent Malouda est heureux d'avoir retrouvé la confiance du sélectionneur.Malouda libéréLes querelles ont été mises au placard. Florent Malouda savoure aujourd'hui le bonheur d'avoir retrouvé le maillot bleu après une mise en silence de plusieurs mois opérée après l'Euro 2008. A cette époque, le joueur de Chelsea avait émis des critiques envers certains choix tactiques de Raymond Domenech. "On a deux caractères assez forts et si on a des choses à se dire, on le fera. Notre erreur, c'est peut-être d'avoir pris les gens à témoin. C'est du passé désormais", a expliqué le Guyannais jeudi, alors que l'équipe de France se trouve à la veille de son dernier match de préparation, contre la Chine.Revenu en grâce chez les Tricolores après l'excellente saison qu'il a réalisée avec Chelsea (doublé Coupe-Championnat) l'ancien Lyonnais avoue avoir "de bons rapports, avec le sélectionneur, quand j'ai mon avis à donner, je prends mes responsabilités". Il ne se plaint pas en tout cas de la nouvelle tactique que semble avoir adoptée Raymond Domenech pour le Mondial, le 4-3-3. "Je suis bénéficiaire du changement. Avant, j'étais remplaçant. Je n'ai jamais caché que je préfère être plus haut. Là, ça arrange tout le monde, je ne vais pas traîner les pieds et l'animation me va très bien."Gallas retrouve l'entraînement, pas PlanusWilliam Gallas a participé jeudi normalement à l'intégralité de l'entraînement. La veille, le défenseur central d'Arsenal n'avait pu prendre part aux séances à cause de maux de ventre. En revanche, Marc Planus est resté aux soins. Le Bordelais souffre d'une entorse à la cheville droite.Le coup de gueule de DomenechAccueillis par des centaines de personnes mardi matin à leur arrivée à l'aéroport de Saint-Pierre, au sud de l'île de La Réunion, les joueurs de l'équipe de France se sont entraînés mercredi devant plus de 3.000 spectateurs à l'enthousiasme bruyant, pour la plupart des enfants licenciés dans les clubs de football des environs. Seul bémol aux yeux de Raymond Domenech, certains ont été empêchés d'entrer dans le stade par les forces de l'ordre. "J'ai trouvé ça honteux, scandaleux, inadmissible. Ce ne sont pas des hooligans européens", s'est emporté jeudi le sélectionneur. "Qui est responsable ? Ce n'est pas mon problème. Les joueurs l'attendaient, je leur avais dit qu'il y aurait plein de gamins dans le stade, il manquera quelque chose dans ce que je voulais qu'il se passe ici. Je n'ai pas de mots pour dire que laisser 200 gamins à la porte alors qu'il y a deux tribunes vides... Je préfère ne pas en dire plus", a-t-il ajouté. L'heure du huis-closAfin de préparer dans le plus grand calme le France-Chine, ultime répétition avant les grands débuts, le 11 juin contre l'Uruguay, le staff des Bleus avait choisi le huis clos. Au programme ce jeudi, sur le stade de Petite-Ile, des oppositions qui laissent penser que le onze de départ de vendredi sera le même que celui aligné en Tunis (1-1). Nicolas Anelka conserverait ainsi sa place comme avant-centre dans un 4-3-3 désormais entériné comme nouveau schéma tactique.Jackson Richardson spectateurA l'occasion du dernier entraînement des Bleus ce jeudi au stade de Petite Ile, on a noté la présence de deux personnalités du sport français et réunionnais: Claude Barrabé, ex-gardien de Montpellier et champion d'Europe espoirs en 1988, et Jackson Richardson, la première véritable star du handball tricolore, précise le site Internet de la FFF.