Malouda répond aux critiques

  • A
  • A
Malouda répond aux critiques
Partagez sur :

L'homme en forme du début de saison, étincelant avec Chelsea, connaît un petit coup de moins bien depuis quelques semaines. A l'heure de retrouver l'équipe de France, avec laquelle il n'avait pas flambé lors des deux matches de septembre, Florent Malouda semble ne pas être affecté par les critiques dont il a récemment fait l'objet. Le Guyanais espère les faire taire, mercredi à Wembley, contre des joueurs anglais qu'il connaît bien.

L'homme en forme du début de saison, étincelant avec Chelsea, connaît un petit coup de moins bien depuis quelques semaines. A l'heure de retrouver l'équipe de France, avec laquelle il n'avait pas flambé lors des deux matches de septembre, Florent Malouda semble ne pas être affecté par les critiques dont il a récemment fait l'objet. Le Guyanais espère les faire taire, mercredi à Wembley, contre des joueurs anglais qu'il connaît bien. Adulé un jour, critiqué le lendemain. Tel est l'apanage des joueurs médiatisés. Après un exceptionnel début de saison avec Chelsea, Florent Malouda était glorifié par la presse comme le meilleur joueur français. Un petit peu moins efficace depuis quelques semaines, assez effacé lors des deux derniers matches des Bleus contre la Bosnie et le Luxembourg, et voilà que certains se demandent si le Guyanais a toujours sa place en équipe de France. Devant la presse lundi soir, après le premier entraînement des Français à Wembley, le milieu de terrain des Blues a répondu verbalement aux critiques avant, il l'espère, de pouvoir le faire sur le terrain. "Ce n'est pas nouveau, tant que je serai en équipe de France, ça existera, s'est défendu le joueur des Blues en conférence de presse. Le bilan c'est deux victoires. Après, sur le plan personnel, cela n'a peut-être pas été l'occasion de me mettre en avant, mais ce n'était pas mon but en arrivant. Les critiques sont là, ce n'est pas nouveau et ce n'est pas un problème. Là c'est moi, demain ce sera un autre, c'est comme ça..." Blindé en apparence, Malouda a répété qu'il privilégiait l'aspect collectif, lui pour qui certains avaient mis en doute son respect des consignes, et notamment son manque de replacement défensif, lors des dernières sorties des Bleus. "Je n'ai pas non plus de conseils de vieil éléphant à donner""Je ne sais pas ce que je devrais faire pour que les gens soient contents, poursuit-il. Au premier rassemblement, je n'étais pas content de la défaite contre la Biélorussie, puis après les victoires j'ai été super heureux. Ça faisait longtemps que je n'avais pas connu une telle série de victoires. Peut-être que je me contente de peu, mais si je viens en sélection, ce n'est pas pour me mettre en valeur ou m'attirer de bonnes critiques." Avec ses 61 sélections, l'ancien Lyonnais constitue l'un des hommes de base de Laurent Blanc, lequel a d'ailleurs révélé lundi qu'il n'avait pas besoin de regarder les matches de Malouda tous les week-ends pour savoir s'il allait le sélectionner. "Je n'ai pas attendu d'entendre ça pour avoir la confiance, a poursuivi le Guyanais. Ça me fait plaisir de la part du sélectionneur. Mais même s'il jugeait tous les week-ends, je ne pense pas qu'il serait déçu." Parmi les porte-parole de cette nouvelle équipe de France, au même titre qu'Alou Diarra, Malouda, nommé capitaine face à la Biélorussie, entend jouer à fond son nouveau rôle de cadre sans en faire trop. "On a une jeune équipe qui partait dans l'inconnu il y a trois, quatre mois, mon rôle c'est que les choses se passent bien dans la vie du groupe. Mais je n'ai pas non plus de conseils de vieil éléphant à donner." Pour garder toute sa crédibilité auprès des observateurs, le joueur de Chelsea va devoir retrouver le niveau de jeu qui était le sien l'été dernier. Sans doute titularisé mercredi contre l'Angleterre, Malouda voit se présenter une belle occasion de faire taire les critiques en prouvant qu'il est bien à sa place sur le terrain.