Malouda n'abdique pas

  • A
  • A
Malouda n'abdique pas
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Le Guyanais regrette ne pas avoir son mot à dire pour jouer à gauche.

EQUIPE DE FRANCE - Le Guyanais regrette ne pas avoir son mot à dire pour jouer à gauche. Actuellement au sommet de sa forme avec Chelsea, Florent Malouda s'est exprimé sur les Bleus et notamment sur la question de sa place dans l'équipe, alors que leur dernier match face à l'Espagne avait donné lieu à un début de polémique pour savoir qui de Thierry Henry, remplaçant à Barcelone, ou Franck Ribéry devait occuper ce couloir gauche qu'affectionne l'ancien Guingampais. "Ce n'est pas moi qui fait l'équipe... a regretté le Guyanais devant les caméras de Canal +. Mais en tout cas, il n'y a pas Malouda ! (...) J'ai été écarté du débat." Sans doute revenu au sommet de sa forme à Chelsea, comme il l'a encore prouvé samedi, à Old-Trafford, dans le choc de Premier League face à MU (1-2), et peut-être même encore plus fort que lors de sa période lyonnaise, Malouda se sent capable d'occuper le flanc gauche de l'attaque de l'équipe de France durant la prochaine Coupe du monde si Raymond Domenech lui donne sa chance. Pour autant, pas question pour lui de revendiquer quoi que ce soit, en tout cas au-delà de cette chance qu'il mérite, et surtout de déstabiliser l'un de ses coéquipiers en sélection. Malouda: "Je veux jouer, mais je ne veux pas savonner la planche ou déstabiliser mon partenaire" "Même si mon ego était plus grand que celui de Thierry et Franck, je n'ai rien à gagner là-dedans", a-t-il ajouté, assurant qu'il ne ferait "pas de commentaires" sur les choix de Domenech. "Il faut que tout le monde aille dans le même sens et le même sens, c'est aller contre l'adversaire", a poursuivi Malouda. "Je n'ai aucun adversaire au sein de l'équipe de France, que ce soit au niveau du positionnement ou autre..." "Moi, je veux jouer, mais je ne veux pas savonner la planche ou déstabiliser mon partenaire, ce n'est pas mon type de fonctionnement (...) J'ai confiance en moi. (...) J'espère gagner une place de titulaire pour la Coupe du monde", a-t-il insisté. "J'espère atteindre le même niveau de jeu en équipe de France qu'en club, mais pour ça il faut que je joue (...) Si je suis à mon meilleur niveau, je peux jouer dans cette équipe." Or, il admet lui-même être dans la forme de sa vie, déjà à la tête d'un total quasi-record pour lui de onze buts. "C'est la première fois que je fais ça... J'avais déjà connu ça à Guingamp. Les bases de mon jeu c'est une grosse activité, un gros volume de jeu. Après quand ça tourne, tu prends des risques offensivement, tu fais des choses qui sont remarquées." Et c'est bien là l'unique chose qui lui tienne à coeur: "Ce qui m'intéresse c'est d'être remarqué par mon club... Les critiques, les observateurs, ça va dans le sens du vent." A bon entendeur...