Malouda, les Bleus via les Blues

  • A
  • A
Malouda, les Bleus via les Blues
@ Reuters
Partagez sur :

EXCLU - Pour le Guyanais, une place chez les Bleus passera par ses performances en club.

EXCLU - Pour le Guyanais, une place chez les Bleus passera par ses performances en club. En difficulté lors de ses débuts à Chelsea, en 2007-08, Florent Malouda s'est imposé depuis comme titulaire chez les Blues, une forme et un statut qui ne se traduisent pas forcément en nombre d'apparitions en équipe de France (neuf sélections sur les deux dernières saisons et 36 minutes sur les deux matches de barrages contre l'Eire). Mais le Guyanais, à l'origine du premier but face à Arsenal dimanche (2-0), n'entend pas prendre de vacances au mois de juin prochain. "Pour moi, c'est l'Afrique du Sud et la Coupe du monde, avec l'espoir d'y faire un parcours intéressant, a-t-il expliqué avec le sourire dans Europe 1 Foot. Être performant (en club), c'est la base de tout. Cette année, j'ai été épargné par les blessures, je touche du bois, ça va bien. Et je me suis bien adapté au rythme du Championnat." "En compétition avec les autres nations, pas avec nous-mêmes" : L'homme qui a provoqué le penalty en finale de la dernière Coupe du monde goûte guère à l'atmosphère actuelle autour des Bleus. "La période pré-Coupe du monde doit être bien préparée, estime-t-il. Parfois, j'ai l'impression qu'on est en train de régler des comptes et qu'on ne prépare pas la Coupe du monde. On est en compétition avec les autres nations et pas avec nous-mêmes". Et l'ancien Lyonnais de multiplier les métaphores pour souligner son agacement : "On est un peu en train de se savonner la planche nous-mêmes", "On ne va quand même pas se tirer une balle dans le pied"... Quant à l'identité du futur sélectionneur, Malouda refuse d'"entrer dans ce débat-là". "Il faut faire confiance à l'équipe en place. Chacun a son rôle précis à jouer. L'équipe a besoin de sérénité, a besoin d'une certaine unité, de se sentir soutenu." En attendant de retrouver les Bleus, Malouda espère continuer à briller avec les Blues, que ce soit en Championnat ou en Ligue des champions, avec, à la fin du mois, le 24 février, un rendez-vous de choix face à l"Inter de "The Special One", selon les termes mêmes de Malouda, le Portugais José Mourinho, qui avait souhaité sa venue à Chelsea.