Mallett: "Je suis le plus fier !"

  • A
  • A
Mallett: "Je suis le plus fier !"
Partagez sur :

"Fratelli d'Italia", l'hymne de la Nazionale a longtemps résonné samedi, autour du Flaminio, pour célébrer le jour de gloire arrivé de l'équipe d'Italie. Et c'est les yeux rougis par l'émotion que le pourtant expérimenté Nick Mallett a commenté la victoire historique de ses joueurs sur la France (22-21). Entré du même coup selon son capitaine dans l'histoire du rugby italien, le Sud-Africain évoque la plus grande fierté de sa carrière d'entraîneur.

"Fratelli d'Italia", l'hymne de la Nazionale a longtemps résonné samedi, autour du Flaminio, pour célébrer le jour de gloire arrivé de l'équipe d'Italie. Et c'est les yeux rougis par l'émotion que le pourtant expérimenté Nick Mallett a commenté la victoire historique de ses joueurs sur la France (22-21). Entré du même coup selon son capitaine dans l'histoire du rugby italien, le Sud-Africain évoque la plus grande fierté de sa carrière d'entraîneur. Nick, à quel moment du match avez-vous compris que votre équipe avait les moyens de réaliser l'exploit ? Lorsqu'on a inscrit l'essai à quinze minutes de la fin, j'ai vu une grande surprise chez les Français, ils ne s'attendaient à l'évidence pas à ce qu'on rentre soudain dans le match comme ça. J'ai dit à mes joueurs de continuer à attaquer, j'étais convaincu qu'on pouvait gagner le match. Au final, on accomplit trois bons matches à la maison, on n'avait pas eu beaucoup de chance lors de nos deux matches précédents, aujourd'hui, la chance était avec nous. On vous sent extrêmement fier de vos joueurs, qui tout comme vous ont subi la critique ? J'étais fier aussi après le Pays de Galles (défaite 16-24) et l'Irlande (défaite 11-13). J'étais très très déçu après l'Angleterre (défaite 59-13), mais je suis très heureux aujourd'hui. J'ai eu l'opportunité au cours de ma carrière de gagner beaucoup de choses avec de grandes équipes que ce soit à la tête de l'Afrique du Sud ou en championnat avec le Stade Français, mais c'est peut-être aujourd'hui que je suis le plus fier des entraîneurs ! "La France peut toujours faire une finale ou une demi-finale de Coupe du monde" Votre capitaine vous a intronisé dans l'histoire du rugby italien. Flatté ? C'est une chose incroyable de gagner contre cette équipe de France, qui n'est pas une équipe faible. On a fait un grand match, alors que la France n'a pas réussi son meilleur match. On avait besoin de ça car individuellement les Français sont meilleurs que les Italiens. Mais aujourd'hui, on a vu une défense fabuleuse de mon équipe. Face à une équipe hyper-motivée et des joueurs aussi soudés que les miens, j'ai trouvé qu'ils manquaient de concentration, mais ils sont capables de faire des matches bien supérieurs. Que vous inspire la performance de l'équipe de France, prétendante au titre mondial lors de la prochaine Coupe du monde en Nouvelle-Zélande ? Cette victoire est surtout pour notre public. L'équipe de France avait fait un grand match contre l'Angleterre. Si Rougerie marque ou s'ils ne ratent pas ces deux pénalités, ils pouvaient gagner ce match. La France peut toujours faire une finale ou une demi-finale de Coupe du monde, l'Italie jamais. On a montré qu'on était capable de jouer au même niveau que les autres équipes du Tournoi. Il y a trois ou quatre ans, ce n'était pas le cas.