Maïga et le malaise sochalien

  • A
  • A
Maïga et le malaise sochalien
Partagez sur :

En plus de la défaite face à Caen (1-2) lors de la 2e journée de Ligue 1, le FC Sochaux-Montbéliard a vécu un week-end agité en coulisses. En cause, la volonté de Modibo Maïga de signer à Newcastle. Le co-meilleur buteur du club la saison passée a refusé de jouer samedi et de s'entraîner dimanche. Et pendant ce temps-là, les joueurs réclament du renfort.

En plus de la défaite face à Caen (1-2) lors de la 2e journée de Ligue 1, le FC Sochaux-Montbéliard a vécu un week-end agité en coulisses. En cause, la volonté de Modibo Maïga de signer à Newcastle. Le co-meilleur buteur du club la saison passée a refusé de jouer samedi et de s'entraîner dimanche. Et pendant ce temps-là, les joueurs réclament du renfort. Drôle de pétrin pour Mecha Bazdarevic. Pour le technicien bosnien, revenu dans le Doubs cet été, la succession de Francis Gillot s'avère déjà être un vrai casse-tête. Sur la lancée de la 5e place conquise l'an passé, de nombreux jeunes cadres lionceaux ont exprimés leurs envies d'ailleurs. On connaissait le cas de Marvin Martin, pisté par Arsenal, et qui n'a pas eu son rayonnement habituel lors des deux premières journées de championnat. Bazdarevic va maintenant devoir composer avec les velléités de départ de Modibo Maïga. Ce week-end, le co-meilleur buteur sochalien de la saison passée (15 réalisations) a tout simplement boudé la réception de Caen (1-2), avant de sécher l'entrainement le dimanche matin. La raison ? Maïga la détaille ce lundi dans les colonnes de L'Equipe. L'ancien Manceau souhaite aller à Newcastle, qui a offert 8 millions d'euros au FCSM, ce que le club a refusé. "Il y a des offres qui sont arrivées pour moi, mais le président ne veut pas discuter. Je l'ai vu en tête à tête et j'ai très mal pris sa position. C'est comme si j'avais pris une grosse claque. C'était la première fois que je demandais quelque chose et je trouve que c'est un manque de respect. Pourquoi refuser de discuter ? Je trouve ça égoïste. Je n'arrive pas à comprendre", déplore Maïga, désireux de découvrir la Premier League, et pour qui Sochaux ne serait pas lésé dans l'histoire. "Une offre comme ça ne se refuse pas. Les montants sont importants, pour moi comme pour le club. Sochaux ne sera pas perdant", assure-t-il. Le problème, c'est que Sochaux, qui a déjà vendu Brown Ideye pour 9 millions d'euros au Dynamo Kiev, n'apprécie que modérément la manière de faire de l'attaquant malien, arrivé seulement l'an passé du Mans. Sur son site officiel, le club a publié un communiqué cinglant dimanche, "condamnant ce comportement inacceptable de la part d'un joueur qui lui est lié contractuellement après s'être engagé à l'été 2010 pour une durée de quatre ans (soit jusqu'en juin 2014). Le FCSM considère que ce comportement est totalement irrespectueux pour le club, ses coéquipiers ainsi que ses supporters. Il ne restera pas sans conséquence ni sanction." L'affaire est donc loin d'être terminée. Et la Ligue Europa commence jeudi... En attendant, c'est Bazdarevic qui doit recoller les morceaux. "J'ai eu le joueur au téléphone ce dimanche, il n'était pas bien, mais je voulais qu'il donne une raison à son comportement. On va se voir lundi pour en parler", confie le technicien bosnien dans Le Pays. Face à Caen, l'absence de Maïga s'est ressentie sur le terrain. "Les joueurs l'ont mal vécu, et ça s'est vu. Ils ont pris un coup sur la tronche", assure Bazdarevic, qui n'a pas échappé aux critiques, notamment celles venues de Ryad Boudebouz. Le milieu algérien a fermement milité un retour à un système à deux pointes, et réclamé "deux ou trois renforts" à son président. Samedi, Bazdarevic avait choisi d'aligner Sloan Privat seul devant dans un 4-2-3-1. Il faut dire que l'ancien Clermontois, qui revient d'un prêt convaincant en Ligue 2 (20 buts), était la seule vraie option disponible. Brown n'a pas été remplacé (hormis par Privat), Maïga veut donc partir et le jeune Bakambu dispute actuellement le Mondial U20 avec les Bleuets. Il n'y a donc guère que le seul Edouard Butin (18 matches, 2 buts l'an passé) comme solution de rechange ou alternative. Et Sochaux voit déjà son calendrier s'alourdir avec la Ligue Europa, avec un déplacement Kharkiv dès jeudi. Sacré mois d'août...