Mahut et le "dépassement de soi"

  • A
  • A
Mahut et le "dépassement de soi"
@ Reuters
Partagez sur :

Après son match sans fin à Wimbledon, Nicolas Mahut explique avoir "essayé" d'appliquer des valeurs.

La concordance des événements n'a pas joué en faveur des Bleus. Au lendemain de l'élimination de l'équipe de France au premier tour de la Coupe du monde, un joueur tricolore méconnu du grand public, Nicolas Mahut, 148e mondial, passait plus de sept heures sur le court pour disputer la première partie (!) d'un set qui dura finalement 8h11'. Au bout de l'effort, Nicolas Mahut céda le lendemain, 70-68 dans la dernière manche.

Mais l'Angevin, de retour de Wimbledon dimanche et invité de la Matinale ce lundi matin, n'insiste pas sur le parallèle entre les milliardaires en tongs et le forçat du gazon. "Je pense qu'ils (les Bleus) ont oublié des valeurs essentiels, a-t-il expliqué au micro de Marc-Olivier Fogiel. Je n'ai pas calculé, j'ai simplement essayé d'appliquer ce qui me semble essentiel pour un sportif, à savoir le dépassement de soi. Je crois que les Français au foot sont simplement passés à côté de l'événement et je suis persuadé qu'ils le regrettent."

Ecoutez Nicolas Mahut au micro de Marc-Olivier Fogiel dans la Matinale :

Chez Mahut, le "dépassement de soi" revient comme l'élément moteur de son éducation, celle de ses parents mais aussi de ses entraîneurs. "Ils ont été le relais de mes parents quand j'étais loin de la maison." Aujourd'hui, l'Angevin entend transmettre ces mêmes valeurs d'efforts et de ténacité au fils de sa compagne, en difficulté scolaire. Malgré la défaite, ce match historique, le plus long de l'histoire du tennis, a fait entrer Mahut dans la légende du tennis.

Célébré par Wimbledon et félicité par les joueurs - il a notamment reçu un SMS du n°1 mondial, Rafael Nadal -, Mahut, 28 ans, espère désormais réintégrer le Top 100. "Je vais essayer de m'appuyer sur ce que j'ai vécu à Wimbledon pour avancer." Quand on a servi 63 fois pour rester dans un match avec succès, cela doit effectivement procurer une certaine dose de confiance.

Retrouvez l'intégralité de cet entretien dans la Matinale de Marc-Olivier Fogiel ce lundi, à partir de 8h35.