Mahinmi rentre au Havre

  • A
  • A
Mahinmi rentre au Havre
Partagez sur :

En contact avec Strasbourg et Nancy ces dernières semaines, Ian Mahinmi a décidé jeudi de signer au Havre pendant le lock-out en NBA. Un choix du coeur pour le pivot français (24 ans, 2,11 m), sacré champion avec les Dallas Mavericks cet été, puisqu'il rejoint son club formateur, cinq ans après l'avoir quitté.

En contact avec Strasbourg et Nancy ces dernières semaines, Ian Mahinmi a décidé jeudi de signer au Havre pendant le lock-out en NBA. Un choix du coeur pour le pivot français (24 ans, 2,11 m), sacré champion avec les Dallas Mavericks cet été, puisqu'il rejoint son club formateur, cinq ans après l'avoir quitté. La NBA rend à la Pro A ce qu'elle lui a pris depuis dix ans, mais en accéléré. Après Tony Parker à Villeurbanne, Nicolas Batum à Nancy, Boris Diaw à Bordeaux et Pape Sy à Gravelines-Dunkerque, Ian Mahinmi a lui aussi décidé de revenir en France pendant le lock-out. Une grève patronale que la ligue nationale de basket-ball peut bénir tant elle lui offre, avec le retour massif des expatriés, une incroyable vitrine médiatique quelques semaines seulement après la médaille d'argent remportée par les Bleus à l'Euro 2011 en Lituanie. De ce côté-ci de l'Atlantique, Ian Mahinmi n'a pas l'aura de "TP", ni même de Nicolas Batum. Mais ce n'est pas tous les ans que le championnat de France accueille un champion NBA. Le pivot des Dallas Mavericks (24 ans, 2,11 m), courtisé par Strasbourg et Nancy ces derniers jours, va finalement poser ses valises au Havre. Un choix aussi logique que celui de Tony Parker et Boris Diaw puisqu'il est dicté par le coeur, le joueur ayant été formé au STB dès 2003 avant de le quitter en 2006 pour rejoindre Pau-Orthez une saison durant puis de filer aux Etats-Unis. A quel prix ? "Ian Mahinmi arrivera à Paris samedi matin et sera donc présent, en qualité de spectateur, au match contre Poitiers samedi 15 octobre prochain aux Docks Océane, indique le club normand dans un communiqué publié jeudi. Sa participation au championnat est toutefois conditionnée par l'acceptation de son dossier de qualification par la LNB, ce que le président Lemonnier pense très probable." Si Le Havre se veut prudent, c'est qu'il doit encore présenter son nouveau budget à la LNB, mardi prochain normalement. Un budget qui inclura donc l'arrivée dans l'effectif de l'intérieur des Mavs. A quel prix ? Difficile à dire. Le montant de l'assurance de Ian Mahinmi n'est évidemment pas aussi élevé que pour Tony Parker, par exemple, qui lui a dû mettre 190.000 euros de sa poche pour être couvert à l'Asvel pendant trois mois. Mais sa venue aura forcément un impact sur la petite masse salariale du club, le joueur ayant refusé de signer à la SIG et au Sluc pour des raisons financières, semble-t-il. D'un point de vue sportif, sa venue est en tout cas un gros coup réalisé par le STB, qui prend du volume dans la raquette. Ses débuts sont attendus au mieux le 22 octobre sur le parquet de Strasbourg. Avec Greg Jenkins et Ousmane Camara, le club normand espère être suffisamment armé.