Mahinmi a bien grandi

  • A
  • A
Mahinmi a bien grandi
Partagez sur :

Sacré champion NBA avec les Dallas Mavericks en juin dernier, Ian Mahinmi a choisi de revenir au Havre durant le lock-out. Simple spectateur contre Poitiers, le pivot français fait son retour avec le STB, son club formateur, sur le parquet de Strasbourg, samedi soir lors de la 3e journée de Pro A. Et il a bien changé.

Sacré champion NBA avec les Dallas Mavericks en juin dernier, Ian Mahinmi a choisi de revenir au Havre durant le lock-out. Simple spectateur contre Poitiers, le pivot français fait son retour avec le STB, son club formateur, sur le parquet de Strasbourg, samedi soir lors de la 3e journée de Pro A. Et il a bien changé. Un champion NBA en Pro A, ça se respecte. Les mauvaises langues diront peut-être que Ian Mahinmi doit surtout sa bague à Dirk Nowitzki, Jason Terry et Jason Kidd, les joueurs majeurs des Dallas Mavericks. Elles ajouteront sans doute que l'intérieur tricolore, auteur de 3 points et 1,7 rebond en 9 minutes de moyenne par match lors des Finals, n'a eu cet été qu'un rôle mineur dans la quête du titre face au Miami Heat (4-2). Admettons. N'empêche, comparé à Johan Petro et Alexis Ajinça, deux autres pivots français eux aussi partis un peu tôt outre-Atlantique, il est celui qui s'en est le mieux sorti. Le voir samedi soir contre Strasbourg, lors de la troisième journée de Pro A, évoluer sous les couleurs du Havre, son port d'attache durant le lock-out, reste un évènement. "J'ai hâte de retrouver le terrain et la compétition", annonce-t-il dans Paris Normandie, impatient à l'idée de replonger dans le bain d'un championnat qu'il a quitté en 2006. A l'époque, Ian Mahinmi restait sur une saison moyenne à Pau-Orthez, après trois années passées au STB, son club formateur à qui il a souhaité "apporter son aide" le temps que la grève patronale soit terminée aux Etats-Unis. "J'en ai bavé au début, mais je n'oublie pas que c'est grâce au travail effectué au Havre si j'en suis arrivé là où je suis, explique-t-il, lui qui ne touchera que 3.000 euros par mois au Havre. Et puis, de jouer dans un championnat que je connais bien et où j'ai beaucoup d'amis, ça va me permettre de retrouver de la rigueur et du rythme. Je me suis entraîné et maintenu en condition à Dallas avec mon entraîneur personnel, mais depuis la finale pour le titre, ça fait quatre mois que je n'ai pas joué." Car contrairement à Tony Parker ou Nicolas Batum, eux aussi revenus en France, il n'a pas été retenu par Vincent Collet pour participer à l'Euro 2011 avec les Bleus. Mahinmi: "J'avais moins de talent mais un gros moteur" Cet été, le natif de Rouen a donc pris du temps pour travailler. C'est, il le dit lui-même, sa "marque de fabrique" depuis qu'il est petit. A la base, Ian Mahinmi était attiré par le football puis, quand il a grandi et s'est mis à aimer le basket, plutôt du genre à rater les entraînements. "Je disais que je devais garder mon petit frère, se souvient-il. Au début, c'était pour le fun. Je ne prenais pas ça au sérieux." C'est vers treize ans, au pôle espoirs, qu'il s'est davantage investi. Et c'est à force de boulot, qu'il a fait son trou. "J'ai travaillé plus que les autres, racontait-il en juin, lors de son passage à Paris après le titre des Mavs. J'avais moins de talent mais beaucoup d'énergie et un gros moteur." Une détermination qui lui a permis de rebondir dans l'univers impitoyable de la NBA, lorsque les San Antonio Spurs l'ont d'abord envoyé en D-League. "Je crois beaucoup en la valeur travail parce qu'au bout d'un moment, ça paie, ajoute-t-il. En NBDL, le jeu y est complètement différent de la Pro A ou du jeu européen, mais j'ai pu montrer quand j'y étais que j'étais un des meilleurs intérieurs de cette ligue. Au final, ça a facilité mon adaptation à la NBA en termes de jeu, de règles, d'arbitrage..." Cette expérience l'a rendu plus fort. Le Havre, qui s'est relevé le week-end dernier contre Poitiers (87-82) d'une lourde défaite à Paris-Levallois (72-88), en aura besoin. Même si ce n'est que pendant quelques semaines... La conférence de presse de Ian Mahinmi lors de son arrivée au Havre (vidéo STB TV) conference de presse - Ian MAHINMI au STB Le Havre par stblehavre