Magath au chevet de Wolfsburg

  • A
  • A
Magath au chevet de Wolfsburg
Partagez sur :

Magath n'aura pas traîné ! Deux jours après l'officialisation de son limogeage de Schalke 04 mercredi, l'entraîneur allemand est arrivé au chevet de Wolfsburg, actuel avant-dernier de Bundesliga. Parti en héros en 2009 après un titre historique de champion, Felix Magath devra cette fois sauver le club. En commençant dès dimanche lors du déplacement à Stuttgart.

Magath n'aura pas traîné ! Deux jours après l'officialisation de son limogeage de Schalke 04 mercredi, l'entraîneur allemand est arrivé au chevet de Wolfsburg, actuel avant-dernier de Bundesliga. Parti en héros en 2009 après un titre historique de champion, Felix Magath devra cette fois sauver le club. En commençant dès dimanche lors du déplacement à Stuttgart. Sa petite carrière ne connait pas la crise... Limogé mercredi, Felix Magath s'est trouvé un nouveau job dès vendredi ! Ce rebond ultra-rapide s'explique autant par la situation sportive délicate de Wolfsburg que par la popularité en Basse-Saxe de l'ancien international allemand. A Volkswagen Land, surnom de cette ville de 120 000 habitants, Magath est un héros, l'homme du titre acquis en 2009 devant l'ogre munichois au terme d'un sprint échevelé. L'été venu, les pétro-dollars du sponsor Gazprom aidant, Magath avait rejoint Schalke et ses hautes ambitions, laissant Wolfsburg à sa nostalgie. Le nouveau défi d'un des rares hommes à avoir gagné le championnat en tant que joueur et entraîneur (ils ne sont que six dont Beckenbauer ou Sammer) a failli marcher. Après avoir longtemps été à la lutte pour le titre, le club de Gelsenkirchen se qualifie pour la Ligue des Champions, permettant les acquisitions, parfois à grand frais malgré le déficit de Schalke, d'Huntelaar, Jurado ou Raul. Pendant ce temps, Wolfsburg disparait des premières places. Troisième de son groupe de Ligue des Champions derrière Manchester United et le CSKA Moscou, Wolfsburg plie en championnat, se reposant sur son duo serbe Misimovic-Dzeko pour sauver les apparences. Une attaque orpheline de Dzeko Armin Veh renvoyé, Misimovic parti l'été dernier, Steve McClaren reprend les rênes. Sans succès malgré un mercato estival prometteur marqué par les arrivées de Diego et du défenseur international, Arne Friedrich. 12e au début de l'hiver, le VFL se sépare de l'entraîneur anglais, confiant l'équipe à son ancien adjoint, Pierre Littbarski. L'ancien international, finaliste de la Coupe du monde 1982 comme Magath, mène le club... à la zone rouge avec deux petits succès sur les dix derniers matches. De la douzième place au moment du renvoi de McClaren, les Loups ont reculé à la 17e position, à deux points d'une seizième place synonyme de barrage avec le troisième de la Bundesliga 2. Le chantier est donc immense, Magath arrivant sur un champ de ruines. L'attaque, orpheline de Dzeko parti cet hiver à Manchester City, se cherche un nouveau leader, Mandzukic et l'ancien Monégasque Mbokani ne parvenant pas à s'imposer. Magath pourrait toutefois s'appuyer sur son ancienne garde, Schafer, Riether, Madlung, Josué et Grafite étant toujours au club. Le Brésilien, mis de côté par Veh puis souvent remplaçant, ne verra sans doute pas d'un mauvais oeil le retour de son ancien mentor pour qui il avait inscrit 28 buts en 24 matches joués en 2009, terminant meilleur joueur et meilleur buteur de la saison. Un temps bien loin puisque Wolfsburg a aujourd'hui l'avant-dernière attaque de Bundesliga, l'ancien Manceau ayant inscrit 7 buts, juste devant Diego (6). Ce dimanche face à Stuttgart, club qu'il a mené à la Ligue des Champions en 2003, Magath devra donc déjà trouver la clé avant des retrouvailles explosives le 9 avril face à Schalke.