Madrid verra Barcelone

  • A
  • A
Madrid verra Barcelone
Partagez sur :

Au contraire de Barcelone, éliminé en quarts de finale par le Panathinaïkos, le Real Madrid se rendra en Catalogne du 6 au 8 mai pour disputer le Final Four de l'Euroligue. Les Madrilènes ont eu raison ce jeudi soir de Valence (66-58) lors du match 5 et porteront seuls les espoirs espagnols dans un mois. Les demi-finales opposeront le Real au Maccabi Tel-Aviv et le Pana à Sienne.

Au contraire de Barcelone, éliminé en quarts de finale par le Panathinaïkos, le Real Madrid se rendra en Catalogne du 6 au 8 mai pour disputer le Final Four de l'Euroligue. Les Madrilènes ont eu raison ce jeudi soir de Valence (66-58) lors du match 5 et porteront seuls les espoirs espagnols dans un mois. Les demi-finales opposeront le Real au Maccabi Tel-Aviv et le Pana à Sienne. Le Real Madrid a finalement réussi à faire respecter la logique dans sa série des quarts de finale d'Euroligue face à Valence. Mais rien ne fut facile et ce jusqu'au bout. Poussés dans un match 5 décisif par la bande à Nando De Colo et Florent Pietrus, les Madrilènes ont été poussés dans leurs derniers retranchements par une équipe qui était venue s'imposer en Castille lors du match 2. Jeudi soir, les Valencians n'ont pas réussi à refaire le coup mais ils ont longtemps menacé le grand Real de ne pas voir Barcelone, où se tiendra début mai le Final Four de la grande compétition européenne. Il faut dire que Dusko Savanovic (19 points) et Rafa Martinez (16 points) ont su semer le doute dans les esprits des joueurs locaux partis en mode diesel au point de n'inscrire qu'un panier lors des cinq premières minutes (2-11, 5e). Mécontent de l'entame de ses joueurs, Emanuele Molin, remplaçant depuis quelques semaines du démissionnaire Ettore Messina sur le banc du Real, posait un temps-mort dont les effets tardaient à se faire sentir. Toujours largués en début de deuxième quart-temps (13-23, 12e), les Castillans réglaient enfin la mire pour limiter les dégâts au moment de rejoindre les vestiaires (40-42, 20e). De Colo et Pietrus bien discrets Il ne fallait pas attendre longtemps après le retour des acteurs sur le parquet pour voir le Real prendre pour la première fois les commandes de la partie. Grâce à un shoot primé de Carlos Suarez (12 points-10 rebonds au final), le Real passait devant dès la reprise (43-42, 21e). Une avance que les locaux consolidaient au fil des minutes malgré la résistance de Valence, capable à plusieurs reprises de revenir tout près (52-50, 27e, 62-58, 38e) mais les visiteurs, au sein desquels De Colo (6 points à 1 sur 8, 4 rebonds en 20 minutes) et Pietrus (0 points, 3 rebonds en 17 minutes) n'ont guère pesé, finissaient par céder. Des quatre clubs espagnols engagés en quarts de finale, le Real Madrid sera donc le seul présent du 6 au 8 mai à Barcelone. Sur le sol de l'ennemi juré, les partenaires de Pablo Prigioni rêveront d'aller chercher un titre qui les fuit depuis 1995 et un sacré décroché en...Espagne, à Saragosse. Mais le Maccabi Tel-Aviv, futur adversaire du Real, le Panathinaïkos et Sienne ne l'entendent certainement pas de cette oreille.