Lyon veut faire un carton

  • A
  • A
Lyon veut faire un carton
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Pour accrocher le podium, l'OL doit réaliser un final parfait.

LIGUE 1 - Pour accrocher le podium, l'OL doit réaliser un final parfait.La lutte pour la qualification en Ligue des champions fait rage. A deux journées de la fin du championnat, si Marseille, d'ores et déjà sacré champion de France depuis dimanche dernier, a décroché le premier ticket pour le prestigieux rendez-vous européen, derrière, Lille (2e), Auxerre (3e) et Lyon (4e) sont sur les rangs alors que Montpellier (5e) semble un peu plus décroché. Avec un match en plus, à disputer mercredi face à Monaco, et deux points seulement de retard sur le Losc l'OL peut légitimement viser une qualification directe en cas de parcours parfait. "L'objectif est de faire un carton plein lors de nos trois derniers matchs", assène ainsi Claude Puel sur le site du club. A commencer par un déplacement à Valenciennes, samedi, à l'occasion de la 37e et avant-dernière journée de Ligue 1.Face à une équipe nordiste (10e), sans plus guère d'objectif sinon celui de se maintenir dans la première partie de tableau, la rencontre ne s'annonce pas pour autant aisée. "Il va falloir réaliser un gros match samedi à Valenciennes. Je sais que le plus dur reste à venir et qu'il faudra être très costaud ce week-end. On fait preuve trop souvent d'inconstance et nous ne sommes pas à l'abri une mauvaise entame de match", prévient l'entraîneur des Gones, "ce sera nécessaire car Lille est déterminé et j'en suis sûr va gagner tous ses matchs alors qu'Auxerre et Montpellier ne vont rien lâcher". Hôte de Marseille, les Lillois profiteront-ils d'un petit relâchement de la part des Phocéens ? Jean-Michel Aulas le craint. "On va être attentif au match entre Lille et Marseille, parce que j'ai peur que les Marseillais aient trop fait la fête (après leur titre de champion, ndlr), a confié le président de l'OL, "j'ai confiance en Didier Deschamps qui a le sens de l'éthique mais ce n'est pas lui qui joue".Entre les deux prétendants au podium final, l'opposition ne s'exprime plus uniquement sur les terrains. Et la petite "guerre" des mots va bon train. Alors que le président de Lille, Michel Seydoux, avait, dans L'Equipe, jugé anormal "pour l'éthique du championnat à ce moment de la saison" d'avoir accordé le report du match entre Lyon et Monaco (rencontre de la 34e journée initialement prévue le 12 mai), Jean-Michel Aulas a qualifié de "gonflé" son homologue nordiste. "Il est comme tous les présidents de clubs, il a envie de jouer la Ligue des champions. Il a fait une remarque inappropriée mais je ne lui en veux pas", a toutefois tempéré JMA. La bataille pour la Ligue des champions se jouera elle bien sur les pelouses, samedi, et pour espérer décrocher sa onzième participation à la fin de la saison, Lyon n'aura aucun droit à l'erreur.