Lyon trace sa route

  • A
  • A
Lyon trace sa route
Partagez sur :

Trois victoires en autant de matches en Ligue des champions, l'Olympique Lyonnais s'est ouvert une voie dégagée vers les huitièmes de finale. Mercredi à Gerland, la formation de Claude Puel a eu raison des Portugais de Benfica, 2-0, avec des buts de Briand et Lisandro. Dans l'autre match du groupe B, Schalke 04 a disposé d'Hapoël Tel-Aviv (3-1) et reste deuxième, à trois longueurs de Lyon.

Trois victoires en autant de matches en Ligue des champions, l'Olympique Lyonnais s'est ouvert une voie dégagée vers les huitièmes de finale. Mercredi à Gerland, la formation de Claude Puel a eu raison des Portugais de Benfica, 2-0, avec des buts de Briand et Lisandro. Dans l'autre match du groupe B, Schalke 04 a disposé d'Hapoël Tel-Aviv (3-1) et reste deuxième, à trois longueurs de Lyon. Les perspectives sont belles. Vainqueur du Benfica Lisbonne, l'Olympique Lyonnais a en effet réalisé une excellente opération dans ce groupe B de la Ligue des champions. Avec 9 points au compteur en trois matches, les Rhodaniens peuvent déjà songer aux huitièmes de finale... On est loin de l'OL boitant bas d'il y a quelques semaines, englué en fin fond de classement de Ligue 1 et disputant chaque rencontre comme un match couperet. Celui de ce mercredi soir au stade de Gerland y ressemblait pourtant car les Portugais de Benfica ne sont pas les premiers venus. Les coéquipiers d'Hugo Lloris ont toutefois pris cette rencontre par le bon bout. Et si l'on entrevoit une grosse qualité technique du côté lisboète, la première frappe de la rencontre est à mettre au crédit de Lisandro (10e). Les Lyonnais sont actifs et cherchent manifestement à prendre la profondeur à la moindre opportunité. C'est le cas sur cet appel de Briand qui fait la différence en vitesse avant de perdre le ballon en tentant le dribble de trop (13e). En face, le Benfica est actif et fait même souffrir une défense parfois à la limite face aux petits dribbleurs, notamment Saviola et Aimar. L'ancien pensionnaire du Real sert d'ailleurs Kardec dont la tête s'envole (15e) avant que l'ancien de Valence ne tente une frappe à son tour (19e). Puel fait tourner L'OL ne met cependant que quelques secondes pour répliquer avec une frappe sèche de Bastos détournée par le poteau de Roberto. Dans la continuité, Gourcuff récupère et sert Bastos dont le centre est repris de la tête par Briand pour l'ouverture du score (1-0, 21e). Lyon vit alors un très bon passage et fait mal aux défenseurs de Benfica. Les Lyonnais gâchent cependant quelques opportunités intéressantes comme cette reprise manquée de Briand (25e) ou cette passe mal assurée de Gourcuff pour Lisandro (32e)... Les Portugais vont toutefois leur donner un petit coup de main avec l'expulsion stupide de Gaitan qui écope d'un second carton jaune pour une faute grossière sur Réveillère (43e). Un avantage numérique que les Gones font rapidement fructifier. A peine quelques secondes jouées en seconde période et Pjanic s'échappe à droite, sert Lisandro dont la reprise instantanée contraint Roberto à la parade (46e). C'est un moment fort pour l'Argentin malheureux sur un centre pourtant impeccable de Briand (49e) avant de faire la différence dans la foulée. Sur le coup, Briand adresse une frappe croisée repoussée par le poteau, "Licha" a bien suivi et s'y reprend à deux fois pour marquer (2-0, 51e). Les Lyonnais ont le match bien en mains et assurent le spectacle avec une reprise de volée de Bastos suite à un corner de Gourcuff (59e) ou sur ce coup franc dévié du meneur de jeu des Bleus dévié et qui contraint Roberto à un arrêt réflexe incroyable (62e). Cela convient parfaitement à Claude Puel qui se permet de faire tourner son effectif en faisant souffler Bastos (65e), Gourcuff (71e) puis Lisandro (82e). De quoi préparer au mieux le prochain rendez-vous en championnat face à Arles-Avignon et attendre sereinement les décisions présidentielles à venir. L'optimisme est de retour au sein d'une formation lyonnaise déjà tout proche des huitièmes de finale de la Ligue des champions.